[Jeux vidéo] Starfox Zero

Généralement, je n'achète pas de jeux neufs, c'est cher et pour peu que l'on soit patient, on peut les avoir à un prix réduit. Donc si j’acquiers un jeu neuf, il doit y avoir une bonne raison, comme un jeu que j’attends depuis des lustres. Ou si j'ai des chèques cadeaux pour une chaîne de magasin multimédia qu'on ne citera pas. En bref : j'ai acheté le dernier Star Fox.

Donc bonjour et je vous invite à lire cet article sur Star Fox Zero (dont Forkmotion a fait un fanart).

Le jeu est édité par Nintendo qui le co-développe avec Platinium Games (Bayonetta pour ne citer que lui) et il est sorti le 22 avril de cette année. Basiquement, il s'agit d'un remake d'une relecture (comme ils disent chez Big N) du mythique Starfox 64. Donc c'est une histoire que nous connaissons tous : l'équipe Starfox est engagée par l'armée cornérienne pour combattre le scientifique fou Andross qui menace la galaxie. Ce synopsis suffit, de toute façon personne ne joue à un Starfox pour l'histoire et ça n'intéresse pas grand monde. Je ne m'attarderai pas sur ce sujet.

Si vous suivez l'actualité vidéo ludique, vous avez pu constater que le jeu a reçu un accueil mitigé. Parfois, on l'accuse d'être injouable, d'avoir un mauvais level design, d'être court, d'être moche comme un jeu de Nintendo 64 et de ramer. On va donc chercher à savoir ce qu'il en est.

On va commencer par ce qui est visible, c'est-à-dire les graphismes. Starfox Zero est un jeu clairement daté, il se passe certes beaucoup de choses à l'écran, mais les modèles et les textures sont simples. Nous sommes ici face à un jeu de lancement de console, il a facilement 4 ou 5 ans de retard technique. D'ailleurs, quant aux ralentissements, j'ai constaté des chutes de FPS vraiment visibles, seulement dans le niveau du secteur Alpha et encore ce n'était pas très gênant, mais elles semblent injustifiées car il y a d'autres passages qui sont bien plus fournis en effets et en ennemis dans le jeu. 

starfox-zero-1

Ensuite vient le vrai sujet qui fâche, là où sont les vrais baux : le Gameplay. Le joueur contrôle ses véhicules de manière assez classique pour un Starfox : on se déplace aux sticks, on peut accélérer, ralentir, incliner l'Arwing, faire des looping et des DO A BARREL ROLL (faire un tonneau). La principale nouveauté du jeu est la visée au Gamepad. Celui ci affiche une vue cockpit de notre appareil, ce qui nous permet de viser avec précision. Ce changement peut paraître minime mais les sensations changent énormément, on se rapproche ici de la série Sin & Punishement. Et viser aux gamepad n'est pas un exercice évident, cela demande d'être assez habitué au motion gaming. Ça peut sembler incontrôlable, mais il est facile de remettre le viseur en place et une option permet de le laisser en position initiale quand on ne tire pas, rendant le jeu en réalité très jouable pour peu qu'on aie dompté les contrôles.

La seconde partie concernant le Gameplay est au sujet des véhicules. À mon grand bonheur l'ignoble et horripilant passage en sous-marin a disparu, il a laissé place à la transformation de l'Arwing en Walker (un véhicule bipède, genre un Metal Gear en moins gros et qui ressemble à un poulet). Sur le papier c'est une bonne idée, ça permet d'aborder les situations sous un angle nouveau même si je regrette qu'on ne puisse pas faire comme dans Strike Suit Zero (ou un Macross), se transformer pour tout détruire et continuer sa route. Le problème du Walker c'est les phases dédiées à celui-ci. Le souci est simple : les commandes contrôlant la vitesse du véhicule sont sur le stick de droite. Donc on le pousse vers le haut, on accélère et vers le bas on ralenti. Quand on le pousse vers le côté dans l'Arwing on incline son vaisseau, par contre dans le Walker, ça permet de faire tourner le véhicule plus aisément. Mais si on fait 2 fois le stick vers le côté on fait un tonneau. Ça n'a aucun sens, on est clairement face à un problème d'assignation des touches concernant le Walker, et ça rend ces moments laborieux. À propos des autres véhicules, les passages en Landmaster sont améliorés par la visée aux Gamepad et l'hélicoptère est un vrai plaisir à utiliser.

WiiUsdf<ghjg

Après ces deux gros blocs, on va passer à plus léger quelques instants. Le level design de Starfox Zero est, dans l'ensemble, assez bon et permet des situations épiques. Malheureusement, il est en dents de scie : certains niveaux sont des concentrés d'épique pure, alors que d'autres sont juste sympathiques sans plus. Ça donne une impression de rythme un peu bâtard.

Attention spoiler SélectionnerRévéler

Ayant parlé du cœur du jeu de Starfox Zero, je me dois d'aborder le big boss du sujet qui fâche. Ce jeu est un Shoot them up, et à ce titre ça ne me gêne pas de voir la fin du jeu si vite (4 heures). Ce qui me dérange, c'est le contenu famélique du jeu, on a moins de niveaux alternatifs que dans Starfox 64. 8 heures, voire moins, suffisent pour tout voir. Le mode arcade ne peut être considéré comme du vrai contenu car c'est juste le mode aventure où le game over signifie qu'on reprend le tout à zéro et les challenges obtenus en glanant des médailles sont peu nombreux et surtout inintéressants. Qui plus est, le jeu n'a pas de vrai mode multijoueur, ce qui aurait pu ajouter un intérêt supplémentaire.

À mes yeux, c'est vraiment ce dernier point qui fait que Starfox Zero est un vrai OVNI parmi les jeux modernes. Il ne cherche pas à nous offrir un contenu moderne avec des sensations « comme avant », mais il fait tout l'inverse. Le jeu a des sensations que je ne retrouve pas dans les autres Starfox, il est même éloigné de Starfox Assault qui pourtant était très épique (mais avait des phases à pied ignobles) mais son contenu est digne d'un jeu qui a 20 ans. C'est un hibernatus venant des années 90 qui saurait se servir d'un smartphone. Ceci dit, après une longue réflexion, je me suis dit que c'est la partie "prototype" du gameplay qui refroidit les gens. Starfox Zero est un jeux qui tente des choses et expérimente des idées, mais je ne pense pas que le grand public soit intéressé par un jeux de cette nature. Il aurait peut-être préféré un jeu bien plus classique dans son ensemble. A-t-il tort ou raison ? Je vous laisse juger. Tout ce que je peut dire pour conclure c'est que Starfox Zero n'est pas un jeu à qui on peut attribuer une note ou être réellement objectif tant son gameplay donne un ressenti purement personnel.

Voilà mon article sur Starfox Zero, j'espère qu'il vous à plu. Sur ce, à la prochaine et cultivez-vous !

Sharksymphonie

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *