[Anime] Hibike! Euphonium

Bonjour à toutes et à tous ! Aujourd'hui nous parlons musique et pour être plus précis d'animes musicaux. Je vais parler de Hibike! euphonium (dit aussi Sound! euphonium).

La série de 13 épisodes a été diffusée au Japon et en simulcast en France sur Crunchyroll du 7 avril 2015 au 30 Juin 2015. C'est un anime de Kyoto animation, si vous suivez bien j'apprécie particulièrement les productions de ce studio. C'est l'adaptation d'une série de roman de Ayano Takeda.

Kumiko Ômae est une jeune adolescente qui arrive dans le lycée Kitauji qui, il fut un temps, avait une fanfare de haut niveau. Kumiko joue de l'euphonium (pour ceux qui savent pas c'est un instrument de la famille des cuivres proche du Tuba). Elle et ses nouvelles camarades de classe Hazuki et Sapphire aimeraient bien se lancer dans l'aventure malgré le niveau actuel de cet orchestre. Malheureusement (patatras) elle croise Reina, une ancienne camarade de classe. Kumiko hésite car elle se souvient d'un petit accident avec cette jeune demoiselle lors d'un concours de musique. (éventuellement violence éducative)

Oui je sais, cette présentation donne l'impression que la musique n'est qu'un prétexte, comme dans K-On, pour voir des filles mignonnes faire des choses mignonnes de manière mignonnes (d'ailleurs c'est bien K-On). En plus les trailers allaient dans ce sens, l'opening en est une grosse référence et au début du premier épisode, Kumiko nous rappelle Ui de K-On. Sauf que Hibike! Euphonium en est bien loin. Ici c'est la musique qui est au centre. Ces jeunes musiciens désirent participer aux concours nationaux et pour y arriver... Bah... Il faut s’entraîner. Il s'agit ici du principal point fort de la série, cet orchestre est vraisemblable. Ils ont un niveau qui paraît réaliste et les débuts sont bien difficile, il faut que tous jouent en rythme, et surtout bien. Les musiciens doivent donc travailler pour atteindre un niveau satisfaisant, mais là encore rien n'est facile, certains sont assidus à la tâche, d'autre beaucoup moins. C'est là où le personnage du professeur de musique, Taki Noboru, devient utile. Il est strict avec ses élèves et malgré ses airs charmants et polis il les massacre (avec le sourire, toujours) et les motive, leur montrant que pour devenir bon en musique il faut fournir de grands efforts. C'est sûr, on est loin de Yui de K-On qui apprend à jouer parfaitement de la guitare en 2 semaine.

Nul

Cette dimension travail et passion pour la musique rend Hibike! Euphonium plaisant mais la série n'oublie pas le fait que ce sont des jeunes et qu'un groupe c'est avant tout un assemblage de personnalités différentes. L'anime nous raconte l'histoire de Kumiko et de l'orchestre. On suit donc notre protagoniste et nous découvrons ses doutes, sur la musiques qu'elle joue (savoir se remettre en question tout ça tout ça) mais aussi sur ses sentiments. C'est une personne assez indécise, qui est quand même capable de s'affirmer et de montrer qu'elle saît ce qu'elle veut. C'est aussi une fille assez cynique. Elle finit par développer une relation assez intéressante avec Reina. Ceci dit, je pense que ce n'est pas trop dur à prévoir. D'ailleurs la série ne se laisse pas aller à des développements faciles, comme pour la relation entre Reina et Kumiko ou les autres d'ailleurs. Ensuite, par le biais de Kumiko on suit cette fanfare. Comme tout groupe il y a des dissensions, des problèmes, des gens assez insupportables et des histoires de jalousie. Heureusement Hibike! euphonium ne nous force pas à voir en quasi permanence des problèmes dans le groupe. L'anime a un rythme assez tranquille, ce qui nous permet de voir les choses sans que l'on ait l'impression que tout va trop vite. Les histoires sont traités une par une et permettent à l'histoire principale d'avancer calmement.

7d13858a76

D'ailleurs une bonne histoire est toujours mieux contée avec une réalisation au poil. D'abord, je doit rendre à César ce qui est à César : c'est beau et bien animé. On sent que Kyoto animation a de la maille et qu'ils savent gérer un planning (je ne vise pas du tout Love live!). Ceci dit, ils ont beau avoir DAT KyoAniBudget (Shark: créateur de mot depuis 1994), je doit avouer que, à titre personnel, ils pourraient changer un peu plus du style graphique à la K-On qu'ils utilisent sur plus de la moitié de leurs productions. Après il est vrai que depuis le temps ils maîtrisent leur sujet et c'est surtout pas suffisant pour envoyer cet anime au bûcher.

Hibike! Euphonium est donc une série qui nous parlent de la jeunesse et surtout de la passion pour la musique. Quelqu'un qui s'intéresse assez peu à la musique n'arriverait pas à fournir les efforts nécessaire pour jouer correctement d'un instrument. Là on nous montre qu'ils faut avoir des gonades pour le faire. C'est aussi une série extrêmement maîtrisée au niveau de l'histoire et les développements ont leurs lots de surprises. Bref, c'est de la bonne gros. Ouech...

Cultivez vous !

Sharksymphonie

Sharksymphonie

Shark est un passionné d'animation japonaise de manga et de jeu vidéo. Besoin d'en dire plus?
Pour me contacter:Twitter etMail.

Les derniers articles par Sharksymphonie (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *