5 Livres pour Mieux Comprendre les Films de Super-Héros – Heros Politicus Mini #2

Les jours écrasants de chaleur approchent et, avec eux, une ressource précieuse à laquelle chaque être humain devrait avoir accès : des vacances. Comme cette année, nous pouvons nous asseoir sur les sorties cinéma estivales remplies de films de super-héros (ce qui, au passage, détruit consciencieusement mon planning d’analyses), je me suis dit que vous auriez besoin de votre dose de spandex. Ne mentez pas, vous en avez besoin. C’est pourquoi nous allons un peu sortir des sentiers battus par cette chronique et parler du support qui, d’après les boomers, collerait des AVC aux millennials : les livres ! Pas les comics, non : les livres qui analysent le genre super-héroïque et les contenus idéologiques de ces films. Pour écrire Heros Politicus, je me suis armé d’un bon nombre de ces ouvrages et je vous propose donc d’en découvrir cinq d’entre-eux. De cette manière, vous saurez tout ce qu’il faut savoir sur les grandes lignes politiques du genre… et ma chronique ne servira plus à rien… 
Seul critère de cette sélection : les livres présentés traiteront uniquement et très spécifiquement de l’histoire politique des super-héros, en comics et au cinéma. Ce qui explique pourquoi des œuvres pourtant célèbres comme De Superman au Surhomme de Umberto Eco ne se trouveront pas dans cet article. Bien que ce dernier explique notamment pourquoi les lecteurs sont tant attachés à Superman ou les moteurs narratifs qui ont propulsé les romans-feuilletons populaires (dont certains ont contribué à la figure du super-héros), ce recueil d’essai nécessaire aux études culturelles n’avait, à mon sens, pas totalement sa place ici. 

 

Super-Héros, une Histoire Politique :

Nous commençons par ce qui est, selon moi, la référence à avoir pour l’étude politique du genre, le livre qui m’a apporté nombre d’éclaircissements et de découvertes pour cette chronique.
Ce qu’il y a de particulier avec ce titre, c’est que son auteur, William Blanc, est à la base un historien médiéviste et que cette spécialisation lui a permis d’apporter un angle d’étude passionnant pour son livre. Ici il propose dans chaque chapitre de s’arrêter sur un phénomène particulier des comics ou sur un super-héros spécifique qui permet d’amener un fait politique précis. De l’importance de l’imagerie médiévale chez les antagonistes des premiers comics de super-héros, aux personnages LGBT+, en passant par l’afrofuturisme de Black Panther, et même des sujets extrêmement spécifiques comme la relation entre le baseball et nos personnages favoris, William Blanc parcours une multitude de thèmes à travers les 28 chapitres du livre. Petit bonus pour rendre la lecture encore plus agréable : chaque chapitre comporte de nombreuses illustrations en rapport avec le thème et nous pouvons retrouver ces 157 illustrations, en couleur et à la suite les unes des autres, après le chapitre VII. 
Super-Héros, Une Histoire Politique regorge d’études captivantes, écrites par un passionné de culture populaire et dont le bagage historique apporte un point de vue unique au milieu des autres livres similaires. Il semblerait que William Blanc ait commencé à plancher sur un deuxième volume, il me tarde de découvrir cela. 

Acheter le livre : 17,00€ sur Libertalia

Super-Héros, un Panthéon Moderne :

Un après-midi. C’est le temps qu’il m’a fallu pour engloutir le livre de Vincent Brunner. Certes, avec ses 150 pages, le titre n’est pas particulièrement conséquent, mais, au-delà de ça, ce speedrun de lecture est surtout dû aux qualités d’écriture de l’auteur qui font que Super-Héros, un Panthéon Moderne est très agréable à lire.
Le postulat de base, nous l’avons entendu un nombre incalculable de fois dans le milieu : les super-héros représentent un panthéon contemporain. C’est le genre de chose très facile à dire, mais qui va prendre du temps à développer. C’est donc au fil des pages que l’auteur va s’employer à expliquer les concepts du genre, pourquoi ces personnages ont une telle place dans l’imaginaire collectif et d’où vient leur montée en popularité au fil des années.
La cible de base du livre, c’est votre grand-père qui ne connaît rien aux super-héros mais qui a tout de même la curiosité de comprendre ce qu’il se trame avec ces personnages. C’est pour cela que Vincent Brunner expose avec minutie les stéréotypes qui ont construit les super-héros, retrace leur évolution historique, pour enfin s’attarder sur les concepts philosophiques qui traversent leurs histoires. Il s’agit donc d’une sorte de “Super-héros 101” mais qui a le mérite d’aller très loin dans l’analyse, notamment dans son dernier tiers. 

Acheter le livre : 10,00€ sur La Procure.

La Philo des Super-Héros :

Par moment, lorsque l’on souhaite comprendre les tenants idéologiques des histoires de super-héros, il faut philosopher. Dans cette optique, il n’y a rien de mieux que de s’emparer du livre d’Élodie Denis et Jonas Mary. Après tout, si les super-héros sont des archétypes idéologiques, il en est de même pour la philosophie.
La Philo des Super-Héros a un double intérêt : comprendre quels sont les motivations profondes qui animent nos personnages favoris, mais aussi se faire une piqûre de rappel de nos cours de philo en se confrontant à nouveau à des penseurs majeurs. Par exemple, dans le chapitre consacré à la nature, se trouve à la fois le questionnement cherchant à déterminer si Spider-Man est contre nature mais également des explications sur la pensée de Descartes. Les auteurices ont d’ailleurs eu l’intelligence de débuter le livre avec un chapitre à la question simple mais terriblement prise de tête : qu’est-ce donc qu’un super-héros ? Et toute personne s’étant un minimum penché sur l’étude du genre sait que le questionnement n’est ni vain, ni aisé.
L’ouvrage à un double point fort : il est à la fois amusant et didactique. Amusant grâce au style du duo d’auteurice, plein de rythme et de vivacité, et didactique grâce à tous ses encarts pour présenter les personnages, les philosophes, les pensées de ces derniers, et synthétiser ce que le chapitre vient de présenter.
Un livre à mettre dans les mains des fans (et moins fans) de super-héros, les amoureux de philosophie, et les lycéens qui devraient décrocher une très bonne note au Bac grâce à lui. 

Acheter le livre : 14,90€ sur L'Opportun.

War, Politics and Superheroes:
Ethics and Propaganda in Comics and Films :

J’ai tenté d’éviter les ouvrages anglophones pour cet article mais force est de constater qu’il est difficile d’y échapper tant les cultural studies sont pratiquées outre-manche et outre-atlantique. Les deux derniers livres de cette sélection sont donc du même auteur, et pas des moindres puisque Marc DiPaolo est réellement une référence dans le milieu des études universitaire sur le genre super-héroïque.
Le concept est simple : l’auteur retrace 70 ans d’influence politique sur les histoires de super-héros. Certains chapitres couvrent des thèmes somme toute classiques : le seigneur féodal Batman, l’icône féministe Wonder Woman, etc. Mais d’autres, et c’est là le gros intérêt de l’ouvrage, présentent des analyses rarement vues dans l’étude du genre : Doctor Who, Jack Bauer, Hellblazer… DiPaolo tisse une immense toile entre des personnages très variés de la culture pop et la politique, si bien qu’une fois la lecture achevée, cela devient presque vertigineux. 
Seul problème : c’est long. Très long. Parfois trop long. L’introduction fait quarante pages. Au bout de vingt j’ai dû vérifier que j’étais toujours dans ladite introduction. C’est, heureusement, très intéressant mais il faut s’accrocher, d’autant plus qu’il n’existe à ce jour aucune traduction de l’ouvrage, anglophobes s’abstenir donc.

Acheter le livre : 22,20€ sur Amazon

Working-Class comic book heroes:
Class Conflict and Populist Politics in Comics

Le dernier livre de cette sélection n’est pas uniquement le fait de Marc DiPaolo mais est en réalité un recueil de contributions dont je ne vais pas faire la liste, je sais que vous ne la lirez pas parce que vous êtes de terribles individus.
Les derniers films de super-héros ont majoritairement oublié des personnages pourtant très présents dans les comics : ceux issus de la classe ouvrière. Même lorsqu’il s’agit de Spider-Man, ses dernières aventures au sein du MCU ne s’intéressent que très peu à son origine sociale et les implications que cela peut avoir. Le livre parle de ces super-héros prolo en se basant sur des parutions récentes des working-class studies, mais aussi des pères de ces personnages, pour beaucoup issus de la classe ouvrière, immigrés juifs et inspirés par les pensées socialistes de leur époque.
Là encore, il n’est pas uniquement question de super-héros au sens couramment admis du terme, l’ouvrage faisant des haltes par des oeuvres comme The Walking Dead par exemple. Le résultat est le même que le livre précédemment évoqué : avoir une vue d’ensemble immense et solide. Et là encore, l’introduction fait quarante pages. Mais c’est encore moins gênant que le premier livre de DiPaolo car, ici, il est question d’un sujet rarement traité, ignoré par Hollywood qui n’aura pourtant bientôt plus d’autres choix que de redonner de la place à ces héros prolo. Car ils sont nombreux, passionnants, et s’adressent directement à celles et ceux qui ne sont ni des industriels milliardaires, ni des dieux, pas même des rois, mais des gens comme vous et moi, celles et ceux qui lisent et visionnent leurs histoires. 

Acheter le livre : 24€ sur Amazon.

 

Cette sélection est à présent terminée, il y en aura très probablement d’autres tant la liste des ouvrages universitaires traitant du sujet est immense. Je vous invite sincèrement à vous procurer ces livres qui apportent des éclaircissements importants sur les super-héros, le cinéma et la politique.
Passez d’excellentes vacances, et si vous le pouvez et le voulez, cultivez-vous ! 

Ipemf
Article corrigé par Mahikan

Soutenez-nous sur uTip !

Ipemf
Suivez-moi !

Ipemf

Franc consommateur du 7e art. Mais pas que. Mais surtout de cinéma. Également responsable de publication et community manager, parce que sinon je m'ennuie.
Ipemf
Suivez-moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *