[Cinéma] Récap’ des news (18/01-23/03)

Bonjour à toutes et à tous !

DC se déchaine, le calendrier est chamboulé, Spike Lee s’énerve (à raison) : faisons un récapitulatif de l’actualité cinéma de cette semaine !

 

  DC se déchaine !

Cette semaine DC et Warner Bros se sont déchainés avec de nombreuses images de leurs prochains films au cours d’une émission présentée par Kevin Smith (DC Films Presents The Dawn of the Justice League).
En effet nous avons d’abord eu le droit à trois featurettes présentant Flash, Cyborg et Aquaman (sous forme de concept art) tous trois présents dans le futur film Justice League qui devrait être tourné cette année et dont voici d’ailleurs une affiche réunissant les six héros.

justice-league-dawn-of-justice
Wonder Woman quant à elle a eu droit à la révélation des premiers extraits de son film (toujours en cours de tournage) réalisé par Patty Jenkins. Ces extraits montrent que le métrage s’arrêtera principalement sur l’origine de l’héroïne et son évolution dans notre monde et dans notre Histoire.

C’est pendant cette émission que le nouveau trailer de Suicide Squad a également été révélé avec en prime une nouvelle affiche. Si on fait exception du personnage de Harley Quinn qui semble être dénué de toute subtilité (ses répliques ayant visiblement été écrites par un gosse de 10 ans), cette bande-annonce nous fait la joie de ne rien révéler en détail sur le scénario (alors qu’avec le trailer de Batman V Superman nous avons eu le droit à la version courte du film) mais surtout de mettre Bohemian Rapsodhy de Queen en fond (les paroles faisant bien évidemment écho à l’univers du film). Reconnaissons donc la volonté de DC et Warner de nous offrir quelque chose qui semble assez unique.

572997

 

   Le calendrier des sorties – les chaises musicales

Rey_épisode_7Quand il s’agit de blockbuster, le calendrier tient une place très importante quant au succès du film. Il suffit qu’un seul de ces films change de date de sortie pour que tout Hollywood joue aux chaises musicales et nous offre alors un spectacle assez burlesque. Voici donc un petit récapitulatif des nouvelles dates (à écouter avec Benny Hill en fond).
Disney repousse Star Wars VIII à décembre 2017 (pour laisser le temps à Johnson de paufiner son film) et se fait remplacer en mai par Pirates des Caraïbes : Dead Man Tell No Tales. Ce dernier cède sa place du 7 juillet au reboot de Spider-Man qui lui même échange avec Jumanji (initialement prévu pour le 25 décembre 2016).

Star Wars VIII devait tomber face à Avatar 2 mais c’était sans compter sur le retard de ce dernier (et c’était quand même dangereux de rester face Disney) qui est reporté à une date inconnue.

Le Remake de The Mummy (qui s’est payé Tom Cruise) devait être diffusé en mars 2017 mais est finalement prévu pour le 9 juin ce qui laisse le champ libre au Roi Arthur de Guy Ritchie qui sortira donc le 24 mars.
À noter que Ready Player One de Steven Spielberg est toujours programmé pour le 15 décembre, on ne sait pas encore si la Warner souhaite éviter l’affrontement avec Star Wars.

giphy

 

   En Bref : Die Hard et Laurel & Hardy

Die-Hard-e1314869790816-150x150Die Hard 6, McClane aura une place plus importanteBaptisé Die Hard Year One, la suite et prequel de la saga ne devait montrer Bruce Willis que très peu. Mais Len Wiseman (réalisateur du film) a annoncé que John McClane aura finalement une place bien plus importante. Le film se déroulera à la fois dans le présent (avec Bruce Willis) et dans le passé (avec un jeune acteur pas encore casté) où nous suivrons la jeunesse du policier pas comme les autres et notamment sa relation avec Holly.

 

Steve_Coogan_John_C_Reilly-0ecc9ac0f1bf54cd9f4be6b719a2e91f

Steve Coogan & John C. Reilly incarneront Laurel & Hardy : Le biopic Stan & Olli, réalisé par Jon S. Baird et écrit par Jeff Pope (Philomena), qui reviendra sur la dernière tournée du duo Laurel & Hardy en 1953 a enfin ses têtes d’affiche. Les comiques seront en effet incarnés par Steve Coogan (Philomena) et John C. Reilly (Gang of New York, Guardian of the Galaxy). Il faut avouer qu’il y a une certaine ressemblance entre les acteurs et les comiques mythiques !

 

   Ils nous ont quitté 

o-ETTORE-SCOLA-facebook

Ettore Scola (réalisateur et scénariste) le 19/01 à 84 ans 

Films majeurs : Une journée particulière (77), Affreux, sales et méchants (76),  Nous nous sommes tant aimés ! (74), Le Bal (83). 

Maître de la comédie italienne, Ettore Scola était surtout un cinéaste engagé, défenseur des laissés pour compte (dénonçant par exemple les conditions de vie dans les bidonvilles de Rome dans Affreux, sales et méchants). En grand adepte de l’humour noir, il excellait dans la comédie mais pouvait aussi faire preuve d’une grande mélancolie. Il aimait également la France et la France lui a rendu avec à son actif 4 Césars : en 77 pour Nous nous sommes tant aimés !, en 78 pour Une Journée Particulière et deux en 84 pour Le Bal

01bMarc Cassot (acteur, comédien et doubleur) le 21/01 à 92 ans

Voix majeurs : Michæl Gambon et Richard Harris (Dumbledore), Ian Holm (Bilbon), Paul Newman

Peu de monde connaissait son nom. Pourtant Marc Cassot, avec sa voix reconnaissable entre toutes, a doublé plusieurs centaines d’acteurs pendant sa carrière. Il était également un grand comédien et un acteur talentueux, il faisait d’ailleurs passer son activité de scène avant le doublage. Un véritable pionnier de la profession à la voix paternelle et réconfortante comme on n’en fait plus.

 

 

   La phrase de la semaine

spike-lee“40 acteurs en deux ans et pas une touche de couleur. On ne sait pas jouer ou quoi ? WTF !”

Nous l’avions déjà évoqué dans la dernière récap’ : les Oscars de cette années sont, encore une fois, plus blancs que neige. Pourtant en 2015 nous avions pu admirer un Samuel L. Jackson au top de sa forme dans Hateful Eight, un Michael B. Jordan bouleversant dans Creed, accompagné qui plus est par une Tessa Thompson très attachante. Creed justement, n’était il pas parfaitement réalisé par Ryan Coogler ? Tout cela sans parler de Idris Elba et Will Smith qui n’ont pas non plus démérité cette année ! On peut le dire sans détour, les Oscars sont racistes, 15 acteurs noirs lauréats en 88 ans, c’est d’une absurdité sans nom.
Chose qui a, à juste titre, poussé Spike Lee a nous offrir un de ses fameux coups de gueule, annonçant donc qu’il ne se rendrait pas à la cérémonie. Il a été très vite rejoint par Jada Pinkett Smith et Will Smith.220px-Charlotte_Rampling_Cannes_2011
On aurait pu espérer que cette discrimination soit également dénoncée par l’ensemble d’Hollywood mais c’était sans compter sur l’ineptie profonde des propos tenus par Charlotte Rampling et Julie Delpy qui nous ont offert un magnifique point « racisme anti-blanc ». Il ne sera pas utile de polémiquer pendant des heures sur ces propos tant le concept énoncé est faux et ridicule.
L’academy of Motion Pictures Arts and Sciences a annoncé aujourd’hui la mise en place d’un plan visant à doubler ses membres féminins et/ou provenant des minorités ethniques d’ici 2020. L’intention est louable mais cela ne va pas régler le problème de représentation dans les films, on se souvient encore de Exodus qui avait fait un énorme WhiteWashing dans son cast. Plus que jamais, des quotas sont nécessaires pour éviter de continuer dans une logique raciste et irréaliste de casting.

Cultivez-vous !

Ipemf

Ipemf
Suivez-moi !

Ipemf

Franc consommateur du 7e art. Mais pas que. Mais surtout de cinéma. Également responsable de publication et community manager, parce que sinon je m'ennuie.
Ipemf
Suivez-moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *