[Comics] Thor Tome 1 Le Massacreur de dieux

Thor passé893 après Jésus Christ, quelque part en Islande, Thor se prélasse auprès de ses fidèles suite à l'une de leurs victoires. Soudain, un garçon vient le chercher pour lui annoncer qu'un cadavre flotte dans la rivière, le cadavre d'un dieu.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           

Thor présentDe nos jours, au fond de l'espace, Thor répond à la prière d'une enfant qui lui demande la pluie. Quand il demande pour quelle raison c'est à lui qu'a été adressé cette requête, on lui apprend que ce monde n'a plus de dieux.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              

Thor futurUn millénaire plus tard, assis sur son trône, Thor attend la mort. Il est le dernier dieu encore vivant à Asgard et avec lui s'éteindra sa lignée. Mais il ne veut pas partir sans se battre.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              

Ce tome est l'occasion pour Jason Aaron de nous raconter la première partie du combat qui oppose Thor, Dieu du tonnerre, à Gorr, le massacreur de dieux. Bien sûr, à travers les yeux de l'Avenger que nous connaissons mais aussi du point de vue de ses avatars passés et futurs. C'est en effet une des originalités du récit : une narration non-linéaire sur trois périodes séparées de mille ans les unes des autres.

Un tel choix présente l'énorme risque de détruire toute la tension qui repose sur le sort des personnages. Si l'un d'eux est encore en vie dans la dernière ligne temporelle, cela signifie qu'il ne subira pas de réelle menace dans les lignes antérieures. Pourtant, l'auteur réussit à éviter ce piège. On sait dès le premier numéro que Gorr ne parviendra pas à tuer Thor, que ce soit dans le passé ou le présent. Leurs différentes rencontres ne servent qu'à comprendre comment on en est arrivé au crépuscule des Dieux qui menace le futur.

Même si l'on connaît la destination, c'est le voyage qui nous intéresse vraiment. D'abord grâce à la confusion qu'Aaron entretient entre les époques. Il est très courant qu'un changement d'époque conserve une unité de lieu, de personnage ou d'objet. Par exemple, cette grotte qui a servi de repère à Gorr et dans laquelle on retournera pour comprendre comment il a mûrie sa réflexion sur le destin qu'il réserve aux Dieux. Ou encore le marteau Mjöllnir qui refuse d'obéir au jeune Thor mais qui sera l'allié le plus fidèle d'un Dieu du Tonnerre vieillissant.

Thor GOT #2 extrait

Ensuite, ce tome captive le lecteur grâce à son ambiance. Libéré du poids de la continuité qui n'existe pas encore dans le passé et qui est éteinte depuis longtemps dans le futur, l'auteur peut se permettre de nous raconter l'histoire du Thor mythologique en pleine force de l'âge qui combat des géants des glaces, voyage en drakkar et se soûle tous les soirs avant de passer sa nuit avec une nouvelle femme. Mais aussi celle du Thor Père de Toutes Choses dont les cicatrices et les blessures sont chacune la preuve d'une vie qui a trop durée et qui ne demande qu'à être achevée.

Enfin, saluons le dessinateur Esad Ribic. Le monsieur se fait rare et c'est une chance qu'il se soit occupé de tous les numéros qui composent l'arc, ainsi que leurs couvertures. On trouve à ses côtés le coloriste Dean White. Ensemble, ils font de chacune des pages un chef-d’œuvre qu'on pourrait se contenter de contempler sans même s'intéresser à l'histoire. Bon, mon avis est peut-être un peu biaisé mais je pense vraiment que la qualité graphique est l'un des plus gros point fort de ce recueil.

J'espère vous avoir convaincu qu'il est nécessaire de lire Le massacreur de dieux. Pour être honnête, il aura peut-être du mal à vous accrocher si l'univers de Thor ne vous attire pas. D'autant plus qu'il ne s'agit là que de la première partie de l'arc. Il ne fait que mettre en place des événements qui ne trouveront pas leur conclusion avant le printemps et la publication du prochain tome. Attendez peut-être jusque-là pour pouvoir lire l'histoire d'une seule traite mais c'est, à mes yeux, son seul défaut.

Cultivez-vous.

Koukarus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *