[Cinéma] Les acteurs sacrifiés du Marvel Cinematic Universe

Dans quelques jours sortira un petit film indépendant pas trop médiatisé : Avengers: Infinity War.
Il semblerait qu’il existe quelques films qui le précèdent, comme s’il était question de monter un univers cinématographique complet. Si l’idée peut paraître étrange, ces films ont pu mettre en avant quelques acteurs prometteurs dont on parlera peut-être encore dans quelques années comme Robert Downey Jr., Chris Evans, Scarlett Johansson ou encore Benedict Cumberbatch (même si un nom aussi étrange ne doit pas aider à être très connu).
En revanche, ces films ont également employé d’excellent’e’s acteurices pour… faire n’importe quoi avec.
À l’heure où tout le monde monte ses hypothèses et prédiction pour le prochain film de l’écurie Marvel, j’ai décidé pour ma part de revenir quelque peu en arrière pour évoquer ces acteurs et actrices qui n’ont pas eu beaucoup de chance avec le MCU. Il s’agit de celles et ceux qui ont eu des rôles qui ne leur convenaient pas, qui étaient bien trop petits pour leur talent, ou encore qui auraient mérité bien plus d’attention. Nous irons du choix de casting le moins grave jusqu’à l’ultime trahison qui nous fait crier de désespoir trois fois par semaine, il s’agit bien évidemment d’une sélection purement subjective donc n’hésitez pas à donner la vôtre dans les commentaires !
Commençons sans plus attendre !

10. Karl Urban – Skurge (Thor: Ragnarok)

Qu’on se le dise, Skurge est un personnage très intéressant et Karl Urban a fait du très bon boulot pour incarner cet Asgardien un peu Redneck qui est tiraillé entre la peur qui le pousse à bosser pour la déesse de la mort, Hela, et sa volonté de servir et protéger Asgard. Mais il fait partie de cette catégorie d’acteur que j’aurais vu dans des rôles plus importants car ils ont bien plus à proposer. Même s’il a l’air de s’éclater avec ce personnage, on ne peut qu’imaginer à quel point il aurait été immense en jouant un héros avec son propre film comme Moon Knight qui a été pendant très longtemps mon choix concernant cet acteur.

9. David Tennant – Kilgrave (Jessica Jones)

Là encore, il s’agit d’un excellent choix qui donne lieu à une immense frustration. Tennant incarne l’un des meilleurs méchant du MCU avec cet homme extrêmement inquiétant aux pouvoirs de manipulation qu’est Kilgrave. Il est certainement le gros point fort de cette série légèrement bancale. En revanche, cela veut dire qu’on ne le verra jamais aux côtés des monstres sacrés des films de la franchise. Et cela fait beaucoup de mal à mon petit cœur, d’autant plus qu’on dirait que les acteurs de Doctor Who ont très peu de chance avec la saga Marvel, mais ça on en reparlera bientôt. Quand on voit en plus ce que les showrunners en ont fait dans la saison 2, on ne peut que ravaler nos larmes pour pleurer à nouveau.

8. Alfre Woodard - Mariah Dillard et Miriam – (Luke Cage et Captain America: Civil War)

Alors là, on entre dans la zone foutoir du MCU. Ces crétins ont casté la même actrice pour deux rôles différents, dans la même temporalité, sans aucun lien. Quand on voit le niveau chirurgical de détail que le Studio est capable d’abattre, cette histoire est absolument incompréhensible. Alfre Woodard joue à la fois la vilaine Mariah Dillard, une femme politique corrompue, dans Luke Cage ainsi que Miriam Sharpe, mère d’un jeune étudiant mort pendant la bataille en Sokovie, dans Civil War. Dans le premier cas le personnage est assez mal écrit et mal exploité, dans le deuxième on ne la voit que 30 secondes. Le problème ultime est qu’Alfre Woodard a un charisme monstre et qu’elle aurait pu briller dans des rôles bien plus intéressants, elle aurait pu très bien ajouter une énième dose de classe au casting de Black Panther (elle avait d’ailleurs doublé la reine-mère dans la série animée dédiée au roi du Wakanda).

7. Neal McDonough – Dum Dum Dugan (Captain America: The First Avengers)

Neal McDonough est véritablement un acteur à gueule, le second couteau par excellence qui est apparu dans Band of Brothers, Desperate Housewives, La Mémoire de nos Pères ou encore Minority Report. Dans Captain America il incarne le colosse moustachu au chapeau melon Dum Dum Dugan, membre important des Howling Commandos. Il a également fait de brèves apparitions dans Agent Carter et Agent of SHIELD. Ce rôle lui colle à merveille, la ressemblance avec le personnage du comics est bluffante mais on retombe encore une fois sur le problème que j’ai déjà évoqué : avec son faciès si reconnaissable, il aurait pu incarner un personnage bien plus marquant que le pauvre Dugan qu’on ne verra que très peu. Marvel a laissé échapper cette possibilité et Neal a finalement rejoint les rangs de l’univers télévisé de DC pour incarner Damien Darhk (le nom absolument pas ridicule…) dans Arrow, Legends of Tomorrow et Flash. Si ça ce n’est pas du gâchis de talent…

6. Sigourney Weaver – Alexandra (The Defenders)

C’est tout de même dommage d’engager l’héroïne d’Alien pour n’en faire presque rien. Alexandra est la patronne de La Main, cette organisation mystico-proutprout qui cherche à acquérir, oh originalité, la vie éternelle. Quand on sait ce qu’est devenu son personnage, on peut se dire que Weaver aurait pu être bien plus marquante dans un film que dans cette série écrite par des bonobos. D’autant plus que Alexandra est classe, tout en prestance et en retenue. Il y avait moyen de faire une méchante aussi marquante que Wilson Fisk dans Daredeveil. C’était sans compter sur l’échec artistique sans limite qu’est la saga télévisuelle des Defenders.

5. Kurt Russel – Ego (Guardians of the Galaxy Vol. 2)

C’est tout de même triste de voir un monstre sacré tel que Kurt Russel, patauger autant dans la semoule alors qu’il est sensé jouer un être infiniment puissant, une planète vivante ! Il s’en sort à peu près honorablement quand on voit à quel point le scénario de ce film ne l’aide pas. Marvel aurait pu aller bien plus loin avec ce personnage mais on en ressort avec des révélations visibles à des kilomètres et un combat final décevant au possible. L’idée de le choisir pour ce film était très bonne, ce qui en a été fait en revanche est plus que décevant.

4. Iwan Rheon – Maximus (Inhumans)

En réalité, j’aurais pu inclure l’ensemble du casting car c’est très méchant de pourrir à ce point leur carrière avec une telle série… Les Inhumans étaient attendus depuis bien longtemps. À la base il devait s’agir d’un film concluant la phase 3 du MCU, on en ressort avec une des plus grandes catastrophes industrielles de l’histoire du genre, comparable à Justice League (voire même pire). Cerise sur le gâteau : le sacrifice du potentiel immense qu’était Iwan Rheon qui aurait pu incarner aussi bien un méchant iconique qu’un bon héros (oui, il peut aussi faire des personnages adorables). J’imagine que la production a dû se dire « Chouette, on va faire Maximus comme Ramsay Bolton ! », et « étrangement », ça ne fonctionne absolument pas…

3. Tim Roth – Emil Blonsky / Abomination (The Incredible Hulk)

35 ans de carrière, près d’une centaine de rôles interprétés aux côtés des plus grands (et des plus minables aussi, on ne va pas se mentir…), un regard qui sonde le plus profond de votre âme, pour au final finir dans les abysses des personnages oubliés du MCU… Vous la sentez la grosse frustration ? Et on en est qu’au numéro trois ! Il s’agit d’un cas particulier car Emil Blonsky aurait pu être réutilisé mais l’énorme échec du stand alone de Hulk a condamné ce dernier à ne plus avoir de films pour lui et on ne reverra donc jamais l’Abomination alors que, entre les mains d’un réalisateur compétent, le personnage aurait pu être très intéressant.

2. Mads Mikkelsen – Kaecilius (Doctor Strange)

Quand on introduit un méchant dont le développement tient sur un ticket de bus, on ne prend pas un acteur aussi populaire que Mads Mikkelsen. Pourtant Kaecilius aurait pu être un personnage très intéressant et ses rares moments de bravoures sont le fait du talent de l’acteur qui a réussi à tout de même faire quelque chose malgré le peu de matériau qu’il avait à sa disposition. On en apprend un peu plus sur l’histoire et les motivations de Kaecilius dans les comics dédiés au film et force est de constater que ce rôle correspondait parfaitement à Mikkelsen, à la mélancolie qu’il arrive à nous transmettre. Peut-être que la production avait peur qu’il vole la vedette au Docteur incarné par Benedict Cumberbatch mais ils ont visiblement oublié qu’ils pouvaient partager l’écran en nous offrant un véritable affrontement d’idéologie et de charisme.

1. Christopher Eccleston – Malekith (Thor: The Dark World)

Lorsque j’évoque le deuxième film de la trilogie Thor, il m’arrive très souvent d’apprendre à mes interlocuteurs que Christopher Eccleston, notre 9e Docteur adoré, était dans le film. Forcément, il est méconnaissable dans son rôle totalement oubliable de Seigneur des Elfes Noirs. À mon sens le problème vient du fait que ce film n’a jamais été fait pour être mémorable, il fait partie de ces quelques créations du MCU qui sont là uniquement pour cocher les cases nécessaires à l’avancée de l’univers. Ce qui a donc donné un méchant tout à fait anodin alors qu’on parle tout de même de Malekith, un des plus grands adversaires de Thor, sûrement encore plus fourbe et manipulateur que Loki (quand ce dernier est dans ses mauvais jours). Eccleston était un excellent choix pour le Malekith des comics mais celui des films en est à des kilomètres. L’acteur britanique n’a donc pas eu la possibilité de briller et de nous offrir une performance dont seul lui a le secret. C’est encore plus frustrant quand on voit son faciès si particulier qui n’avait pas besoin d’autant de maquillage et de prothèses pour coller au rôle. Je ne suis pas du genre à souhaiter que les films suivent absolument l’histoire et l’esthétique des comics mais dans le cas présent, cela aurait été souhaitable.

Cette sélection de la frustration est à présent terminée. Nous pouvons cependant nous consoler en nous disant que pour chacun’e de ces acteurices sacrifié’e’s, nous avons eu le double en performance mémorable, que ce soit pour les rôles principaux ou secondaires. Après plus de 10 ans d’existence, 17 films sortis en salle et 10 séries, il est normal pour un univers si développé de s’égarer. Après tout, il reste encore de nombreux talents et icônes qui peuvent apparaître dans le MCU, de quoi sécher nos larmes !
En attendant, d’éventuels autres articles sur ces films, n’oubliez pas, cultivez-vous !

Ipemf
Article corrigé par Koukarus

Ipemf
Suivez-moi !

Ipemf

Franc consommateur du 7e art. Mais pas que. Mais surtout de cinéma. Également responsable de publication et community manager, parce que sinon je m'ennuie.
Ipemf
Suivez-moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *