[Interview] Dari – Temps Mort

Bonjour à toutes et à tous,
Aujourd’hui nous avons le plaisir d'accueillir Dari, animateur de la chaîne Temps Mort qui, comme son nom ne l’indique pas vraiment, traite d’Histoire et d’Archéologie. Dans cette première partie nous nous pencherons sur son parcours sur Youtube suite à quoi, dans une seconde partie, nous reviendrons plus particulièrement sur la situation de l’Archéologie en France.

Du coup, bonjour à toi Dari. Souhaites-tu rajouter quelque chose à cette présentation vraiment très succincte ?
Parfois une présentation courte c'est pas mal, on aurait pu ajouter que j’aime les fajitas, que j’aspire à enseigner mais que les voies de la réalisation et de la scénarisation s’ouvrent à moi doucement mais pour le reste. Ouaip. Je suis le locataire de Temps Mort, et ce, jusqu’à ce que l’Histoire se termine.

Peux-tu nous dire quand as-tu commencé à faire des vidéos et qu’est-ce qui t’y as poussé, as-tu eu des inspirations ?
J’ai commencé à faire des vidéos en janvier 2015 si je ne dis pas de conneries. À l’époque je revenais de Suisse depuis quelques temps, où j’avais mis un pied à la Radio Télévision Suisse et j’avais bien envie de continuer à faire de la radio. J’ai donc eu envie de me faire un genre de CV audio avec des émissions d’histoire et d’archéo (mode Radio France mais sans invités) et c’est après un revers de fortune assez désagréable d’un directeur d’antenne con comme une chaise (je présente mes excuses à toutes les chaises qui nous lisent) que je me suis demandé ce que j’allais faire de ce premier truc (cf ma première vidéo, les hérétiques d’Orléans.) J’ai énormément causé avec Thomas Hercouët, de Version Originale qui m’a clairement encouragé à faire mes trucs en “explosant les formats” parce que “on s’en bat les couilles, on n’est ni à la télé, ni à la radio, et personne attends de prendre l’antenne derrière nous” et il faut l’avouer, l’idée de pouvoir faire ce que je voulais comme je voulais sonnait pas mal dans ma caboche.

Sur ta chaîne il y a principalement deux formats, Temps Mort ? et Le Nettoyeur de Mythe. Le premier consiste en des vidéos qui durent entre une et deux heures et qui se penchent sur un thème précis, par exemple “Nos ancêtres les Gaulois” ou “Les sacrifices humains chez les Aztèques”. Comment as-tu voulu te positionner par rapport à toute la production historique actuellement disponible sur Youtube ? J’ai envie d’appeler tes vidéos des cours magistraux, est-ce que tu acceptes cette dénomination ?
La fameuse question du format. Est-ce que j’ai voulu me positionner par rapport aux autres contenus historiques présents sur Youtube ? C’est une bonne question. Je pense que je suis arrivé sur Youtube à un moment où le live était peu utilisé et j’ai un peu sauté dessus. Avec tout le respect que j’ai pour mes “collègues” vidéastes historiques, qui sont pour la plupart des potes (ou qui le seront jusqu’à ce qu’ils me lisent) je trouvais plusieurs soucis sur les vidéos présentes sur YouTube il y a plus de deux ans. C’était trop court. On survolait trop de choses, si les gens voulaient vraiment comprendre le pourquoi du comment il fallait qu’ils aient la foi d’aller fouiner ailleurs, dans des bouquins ou des bibliothèques. Certains l’ont fait, rendus curieux par ces petits format et j’en félicite les gens, autant les vidéastes que les curieux. D’autres ont juste noté quelques anecdotes rigolotes et… C’est tout. À l’époque déjà je comprenais le fonctionnement de YouTube, les potes qui en survivaient, les clics, et le référencement. C'est sûr qu'on est plus aguicheur avec un titre cool, une durée de 3-10 minutes mais j'avais envie d'aller plus loin, habité par cette idée que je m'en foutais du format, j'avais juste envie de partager mes passions et mon point de vue sur l'Histoire, la gestion politique des historiens et autres joyeusetés. Après, on le voit ici, j'ai du mal à faire court, et on m'a souvent dit « Mais Dari si tu veux que ça marche, faut que tu fasses des trucs plus court : » et honnêtement je crois que je m'en fous. Plus court comment ? Et pourquoi ? Attirer le clic pour le clic c'est pas mon but, je ne vis pas et, je pense, ne vivrai jamais de ma chaîne, donc je préfère être à l'aise dans le format en faisant ce que j'aime.

Concernant Temps Mort ? j'ai eu envie de faire un rendez-vous podcast. Tu parles de cours magistral, ça peut donner l'impression que c'est ça mais dans ma p'tite caboche, j'imagine plutôt les auditeurs en train de faire la cuisine en écoutant d'une oreille et là pouf une phrase vient les faire tilter et ils relancent le podcast 10, 15, 30 minutes plus tôt pour avoir l'histoire entière. Le terme cours magistral est un peu trop connoté « histoire chiante de la fac avec le vieux prof poussiéreux qui s'en bat de ses étudiants » et j'ai voulu éviter ça. Déjà j'évite de trop citer de dates, sauf quand c'est hyper important, parce que les dates, honnêtement, ça noie le propos. Savoir si machin est mort un jeudi soir du 25 avril 1517 ou dans la première moitié du XVIème siècle, la nuance est grande mais l'impact sur ce que je raconte est faible, c'est la vue globale qui compte, je ne cherche pas à former des agrégés d'histoire. Fatalement l'idée d'écouter un mec causer pendant 1h30, 2h ça peut paraître violent mais pratiquement, il suffit de se pointer en live parce que, j'estime que j'offre plus un genre de causerie au coin du feu qu'un cours magistral. Je peux avoir n'importe quelle conduite préparée devant moi, si il y a des questions intéressantes qui collent au sujet, ou si je suis complètement à côté de mes pompes et que je dois remettre en place du contexte, et bien je prends le temps de le faire parce que c'est ce que je veux faire. Réussir à rendre curieux les gens, leur montrer que tous les profs qui leur auraient dit « vous ne comprenez rien » n'avaient juste pas le temps de leur expliquer de différentes façons. Moi je suis libre, j'ai le temps, et je suis à la disposition de mes spectateurs durant les lives, et dans les commentaires, que j'essaie de suivre au mieux.

Pour le fond des Temps Mort ?, comment choisis-tu tes sujets ? Suis-tu une actualité ou est-ce que tu te laisses plus diriger par tes envies et/ou les œuvres que tu consommes au moment de préparer tes lives ? De plus, pour préparer les émissions, te contentes-tu de tes connaissances personnelles, est-ce que tu lis un seul manuel ou est-ce que tu essayes de multiplier tes sources ? Au final, combien de temps passes-tu à la préparation d’une émission ?
Concernant le choix des sujets, c'est un mélange de plein de facteurs, mes goûts personnels, un film qui sort, ou une série, avec une quantité de choses fausses à l'intérieur (de type Gladiator ou Viking) d'omissions ou de petites erreurs, des demandes venant de mes abonnés... Je ne saurais pas réellement donner de recette. Je dirais que quand l'idée vient, je la prends et voilà. Pour la préparation je ne sors jamais rien depuis mes seules connaissances personnelles, sauf dans le cas des techniques de fouilles que je pratique et autres informations sur les sites archéologiques sur lesquels je suis passé, car moi comme n'importe qui d'autre, je pourrais croire un truc faux sur un sujet ou un domaine entier. J'ai toujours le même processus. Je vais fouiner à la bibliothèque universitaire de Caen, sur Persée, un coup d’œil sur Jstore et je me fais une petite bibliographie comme ça. Il faut toujours multiplier les sources pour éviter les erreurs, résultat, le temps de préparation se rallonge énormément. N'étant pas mon activité principale, je fais ça quand je peux, mais en fonction du sujet, si je le connais très bien en 5 ou 6 heures je peux boucler une conduite et meubler tranquillement dessus, mais si je n'y connais rien, typiquement l'Inquisition Espagnole [La partie 1 est disponible ici. La seconde est disponible ici, par contre, attention, il y est fait mention de tortures physiques], mon dernier live de la saison, je n'avais absolument aucune connaissance dessus et j’ai potassé le sujet pendant le temps libre d'une bonne semaine donc je dirais une trentaine d'heures. Si on regarde du côté de mon deuxième format avec Le Nettoyeur de Mythes là le temps de préparation est considérable. J'ai des mois de boulot pour finalement arriver à des scripts qui font plusieurs dizaines de pages. Je dois vérifier chaque affirmation faite dans les « documentaires », sans me planter parce qu'on ne pardonne pas l'erreur dans ce type de vidéo, et vu leur longueur c'est d'autant plus facile de laisser passer une coquille. Le dernier format dont on n'a pas parlé c'est mon C'est Creux Comment ? qui est un live encore, commentaire d'une sortie spéléo, normalement historique et archéologique mais je vais peut-être me balader dans du naturel, j'ai contacté quelques structures pour traîner chez eux et j'attends les réponses pour relancer la machine à la rentrée.

 

Merci, tu m’offres une transition parfaite pour parler de tes autres formats et notamment Le Nettoyeur de Mythe. Les deux premiers numéros (disponibles ici et ) traitent des approximations scientifiques du documentaire La révélations des pyramides, réalisé par Patrice Pooyard sur un livre de Jacques Grimault. As-tu créé le format spécifiquement pour parler de ce film ou alors le film était-il un bon premier exemple pour analyser la méthodologie des documentaires “sensationnalistes” ?
J'ai crée ce format pour plusieurs raisons. Je ne connaissait pas du tout LRDP avant 2015, j'ai un pote qui lors de soirées parlait à tout le monde de ce film qui l'avait visiblement marqué. Dès le début il m'a mis en garde, de ne pas juger Grimault sur le personnage mais sur les faits, et pendant quelques heures il m'a sorti tous les éléments du film (que je n'avais pas encore vu) sur lesquels je ne savais pas trop quoi dire ne les ayant pas étudiés. C'est le Capitaine Henri De Lapoisse, si mes souvenirs sont exacts, qui m'a posé devant le film en me disant que quelque chose clochait, mais qu'à part le coté mise en scène et manipulation, il ne savait pas quoi. J'ai tout de suite vu les biais les plus gros du film, quelques mensonges énormes, et j'ai voulu en savoir plus. Je suis tombé sur Fake ? de Mr Sam (avec qui j'ai beaucoup échangé) [les deux parties du Fake sont disponibles ici et ] qui concernait justement LRDP et où apparaissait Patrice Pouillard disant que les archéologues refusaient de répondre à leurs affirmations et qu'il attendait qu'une scientifique regarde son film, point par point. J'ai regardé vite fait sur le net et en effet je n'avais pas trouvé de réponses par des archéologues, malgré le bon résumé de chez Nioutaik et les divers études de Irna, je ne trouvais pas ce que je voulais, j'ai donc décidé de proposer un travail moi-même. Le Nettoyeur de Mythes n'est pas mort sur LRDP et j'ai en ce moment le script du prochain Nettoyage qui devrait sortir avant août, et je pense que LRDP était un très bon premier sujet, ça m'a permis de voir tout le panel de ces bouses complotistes, autant en regardant la réaction des auteurs, que celles de leurs ardents défenseurs, qu'en étudiant les différentes manipulations et omissions dans les films. C'est un cas d'école sensationnel et ô combien formateur.

J’ai l’impression que comme toutes les personnes qui ont parlé de ce documentaire (pour le debunker), tu as eu le droit dans tes commentaires à une vague de défenseurs de LRDP plus ou moins polis. Tu sembles vouloir répondre à toutes les questions et remarques qui te sont soumises et donc, comment t’es-tu positionné par rapport à ceux-là en particulier ?
En effet j’ai reçu la visite de toute la communauté des fanatiques de LRDP, non sans avoir reçu les menaces et autres insultes de la part des auteurs du film au passage, quels doux instants... si j'ai sorti ce format c'était pour faire réagir les croyants et mettre en garde les non spécialistes qui pourraient se faire piéger, parce qu'il faut l'admettre et le reconnaître, le but de ce genre de film c'est juste de continuer à vendre plus, faire des conférences payantes, vendre des livrets bourrés de fautes, lever des fonds pour un nouveau film... Les financements participatifs chez les archéomanes et autres déviants new age ont le vent en poupe actuellement et je trouve ça sain de secouer les gens avant qu'ils ne tombent dans ce genre de dérives. De plus, les réactions des auteurs ont été forts utiles puisque les adeptes ont pu voir comment agissaient messieurs Grimault et Pouillard face à l'opposition argumentée, comme lors du Live avec la Tronche en Biais.

J'ai envie d'être pédagogue, et même si j'ai un ton cynique et très «rentre dedans» dans le Nettoyeur de Mythes, chacun peut le constater dans les commentaires, même un spectateur qui arrive en m'insultant en commentaire aura une réponse s'il expose un argument. À partir de là, je réponds souvent, mais pas toujours, calmement et au bout de trois ou quatre échanges, on arrive vite à voir si ça va nous mener quelque part ou non. Certains arrivent avec des idées préconçues mais sont parfaitement capables d'aller lire un article ou un bouquin pour comprendre le point de vue des scientifiques. D'autres sont bloqués par ce monde qu'ils se sont fabriqué. Un monde dans lequel il savent que la magie des Anciens existe et qu'elle explique tout, c'est tellement plus simple. De mon côté ça ne m'empêche pas de continuer ma quête, d'autant qu'il y a de plus en plus de films qui sortent alors j'ai du boulot.

Couverture du livre La Révélation des Pyramides qui a été adapté en documentaire

Si on te suit sur les réseaux sociaux, on a pu s'apercevoir que tu avais échangé directement avec Grimault dans ce qui ressemble plus à un règlement de compte qu’à un débat . Pour être parfaitement honnête, je considère cet homme comme un croyant plus proche de l’intégrisme que de l'agnosticisme et, en conséquence de cela, je pense qu’avec lui la conversation ne sert à rien. Quel est ton avis sur cette question et y avait-il un autre but que tu poursuivais ?
Les premiers mots que j'ai reçu de monsieur Grimault étaient « Le blaireau qui radote […] cherche visiblement à se faire éclater la tronche : Je suis candidat » je pense donc que nous sommes d'accord pour dire qu'on est bien loin du débat scientifique. Le problème avec Grimault c'est qu'il est à la tête de La Nouvelle Atlantide, une association qui a des pratiques que j'estime limite sectaires, à abuser de la faiblesse des gens pour leur vendre des plateau à magnétisme pour vaincre les mauvais rêves qui rendent malades et autre foutaises, mais à côté de ça, il enseigne la théorie des Anciens dont il admet faire partie, au travers de conférences sur l'histoire, l'alchimie, la musique ou la physique. Je trouvais assez intéressant de discuter avec lui pour voir le néant total d'argument dans ses messages. On lui pose une question, il ne répondra pas et enchaînera sur de l'insulte, parce que nous ne somme pas dignes de questionner le maître. Cette attitude a été flagrante lors du live de la Tronche en Biais dont j'ai parlé un peu plus haut, et j'estime que savoir qui on suit aveuglément n'est pas quelque chose d'anodin.

  

Les Nettoyeurs de Mythes sont actuellement les deux vidéos les plus vues sur ta chaîne, est-ce que tu as senti un changement dans ton public depuis leur publication ? Et au niveau de ta visibilité ? Là aussi, as-tu une autocritique sur le fond ou la forme et quelles sont les prochaines pistes que tu veux explorer avec ce format ?
Je n'ai senti absolument aucun changement dans mon type public, à part le nombre et les divers détracteurs dont on a déjà parlé. Les gens qui venaient me voir démonter les fadaises historiques sont à peu de chose près, les mêmes qui aiment regarder des film pseudo-scientifiques se faire nettoyer. J'ai un côté cynique et satirique qui plaît dans le Nettoyeur de Mythes, je ne suis pas aveugle là dessus, mais au delà du clash bête et méchant j'essaie d'apporter un argumentaire solide aux éléments que je réfute. Concernant la visibilité, c'est compliqué à évaluer puisque je ne suis absolument pas régulier dans mes sorties. Je fais les choses quand je le veux et quand j'en trouve le temps, le résultats étant que les gens m'attendent au tournant et le prochain épisode du Nettoyeur de Mythes sera un test pour vérifier que le format peut changer de sujet sans mal. Je reste conscient d'avoir été pas mal partagé, autant par les pyramidiots venant m'insulter en commentaires, que dans les sphères scientifiques voulant me filer un coup de patte pour la suite, et je ne vais pas cracher sur un public plus nombreux vu mon ambition de montrer que l'Histoire ce n'est pas la mémorisation banale dont sont remplis nos souvenirs d'école.

Ici aussi on m'a dit « fais des formats plus courts » et c’est ce que je voulais faire avec le Nettoyeur de Mythes mais finalement... Je n'ai pas tenu mon pari, il y a trop à dire et je veux être exhaustif alors je ne peux prédire la durée du prochain, peut-être même y aura-t-il trois épisodes, je ne sais absolument pas encore où je vais. Tout ce que je peux affirmer c'est que j'ai facilement les sujets de 4 Nettoyeur de Mythes à venir, d'une petite dizaine de live pour Temps Mort ? ainsi que quatre ou cinq sorties spéléo pour C'est Creux Comment ?. Donc je pense que j'ai encore de quoi m'amuser.

Juste pour le plaisir, l'intervention de Jacques Grimault dans l'émission "La Tronche en Live" qui permet de se rendre compte de toute l'ampleur du personnage.

Pour conclure cette partie sur Youtube, y a-t-il un ou une vidéaste dont tu suis assidûment le travail et que tu souhaiterais faire découvrir aux lecteurs et, bien entendu, pour quelles raisons ?
C’est une très bonne question, j’avoue que ceux que je suis sont tous plus gros que moi, mais si je devais en nommer quelques uns, La Tronche en Biais, fatalement, Horizon Gull, indéniablement et amoureusement, Hygiène Mentale. Parce que tous les trois offrent une vision du monde dans lequel c’est à nous, humains perdus dans la masse, d’apprendre à observer et décortiquer notre société alors même qu’on vit à l’intérieur. Il y a plein de petites choses qui font qu’on suit le train sans vraiment s’en rendre compte, mais une fois qu’on entrevoit notre conditionnement ça nous fait vraiment réfléchir. Je pense que ces trois chaînes devraient être diffusées dans les établissements scolaires.


Voilà pour ce qu'il en du parcours de vidéaste de Dari. Nous nous retrouverons dans quelques temps pour la seconde partie de cette interview qui se penchera cette fois-ci sur la carrière d'archéologue de notre invité ainsi que sur la situation de l'Archéologie aujourd'hui en France. En attendant prenez soin de vous et, surtout, cultivez-vous.

Propos recueillis par Koukarus

Koukarus

Koukarus

J'essaye d'écrire des trucs sur des machins que j'aime. Sinon on m'a dit de faire la promotion de mon twitter. J'ai aussi un mail si vous voulez m'envoyer des choses.
Koukarus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *