[Interview] Licarion Rock – Bullshit-o-mètre

Bonjour à toutes et à tous !
Il est le frère caché de Lex Luthor et le père de Saitama. Dans ses chroniques, il s'attaque avec humour aux bullshit de différents films, séries et dessins animés. Nous accueillons aujourd'hui Licarion Rock !

Présentation et généralités

Bonjour camarade ! Qui es-tu et que fais-tu dans ce plan astral fabuleux qu’est internet ?
Yo tout le monde c’est le sosie de tous les chauves de monde entier.
Je suis le tenancier d’une chaîne YouTube du nom de Licarion Rock, qui est une sorte de fourre-tout où je parle quand même principalement de cinéma et de sujets militants (voire les deux en même temps), et aussi depuis peu d’une petite chaîne (Very Vidéaste pour ne pas la citer) où je parle de création vidéo.
Et parfois je me clashe avec des gens sur Twitter.

Que fais-tu en dehors de ton activité de vidéaste ?
Le clash occupe une grande partie de ma vie.

Lorsque tu t’es mis aux vidéos, qu’est-ce qui t’as donné l’impulsion ? As-tu eu des inspirations ?
Ça s’est passé sur une période tellement longue qu’il n’y a pas vraiment eu d’impulsion précise, c’était quelque chose qui tournait en fond depuis quelques années. J’avais envie de créer des trucs - ce qui est plutôt vague - alors j’ai tenté de créer des trucs, principalement de la vidéo et de la BD…

En y réfléchissant, je me dis que ce qui m’a donné l’impulsion ça doit être le fait que ça semble facile à faire, alors j’ai pu y aller sans trop de pression et sans avoir de raison précise justement.
Sinon pour les inspirations, évidemment il y a Karim Debbache qui a été une telle inspiration pour moi que j’ai carrément copié/collé son concept au début. Je pourrais aussi citer StateAlchemist qui faisait la série abrégée des Chevaliers du Zodiaque à une époque.

Choisis-tu les films dont tu parles dans tes vidéos en fonction d’une démarche particulière ?
Alors, il faut distinguer plusieurs cas de figure :

L’immense majorité du temps, je choisis juste un film parce que j’ai envie de le regarder, et que j’arrive à faire des blagues dessus.
Parfois - même si ça n’arrive plus récemment - je choisis selon ce qu’il y a au cinéma, pour parler d’actualité, mais là aussi je choisis selon ce que j’ai envie de regarder, sans trop me prendre la tête.
Et le plus rarement je choisis parce que ça me permettrait d’aborder des sujets que je trouve intéressants et/ou pas assez abordés, même si le film ne me fait pas du tout envie. Par exemple, Un Homme à la Hauteur, j’avais vraiment vraiment vraiment pas envie de le voir, mais il était nécessaire de le voir si je voulais parler du problème des comédies françaises.

Quelle est l’étape que tu préfères dans la conception d’une vidéo ? Écriture, tournage ou montage ?
Clairement, l’écriture. Pour moi tout se fait à l’écriture, les étapes suivantes sont là principalement pour mettre en avant l’écriture, à mon sens. Si je veux faire quelque chose de drôle ça se joue à l’écriture, quelque chose avec un message ça se joue à l’écriture, si je veux - éventuellement - raconter une histoire ça se joue aussi à l’écriture…

Mon seul souci par rapport à ça est que je me suis enfermé dans le format des Bullshit-o-mètres, et qu’au bout de 22 épisodes sortis (et entre 25 et 30 d’écrits si on compte les ratés) je commence à écrire de manière presque automatique, et à y prendre moins de plaisir.
En gros pour que mon étape préférée reste l’écriture il va falloir que je trouve une astuce.

Tu as commencé par animer ton personnage puis tu es passé en face-caméra et ta dernière vidéo était en voix-off. Qu’est-ce qui a motivé ces changements et lequel de ces formats préfères-tu ?
En toute honnêteté, je préfère le face-cam, c’est ce qui est le plus rapide et le plus simple à faire, mais j’ai arrêté car ça a des implications dans ma vie de tous les jours.

Avec le face-cam, j’ai commencé à me faire reconnaître dans la rue, ce qui dit comme ça peut sembler plutôt cool, c’est des gens sympas qui viennent me voir le plus clair du temps, mais ça implique que je sois prêt à socialiser dès que je sors dans la rue, même quand je suis crevé ou que j’ai absolument pas envie de parler.
Et ça c’est moyen bof, alors j’ai préféré arrêter le face-cam pour qu’on oublie de nouveau ma tête. (mais il se peut qu’un jour je change d’avis)

As-tu un petit rituel avant de lancer un tournage ?
Je m’échauffe la voix.

C’est bête dit comme ça, mais je m’échauffe la voix en installant le matos, ça me fait une sorte de rituel non-officiel.

La vidéo dont tu es le plus fier ?
Suite à cette question j’ai cherché sur ma chaîne, et après avoir pesé le pour et le contre je dirais que c’est “Pourquoi les comédies françaises c’est de la merde” d’assez loin.

Avec du recul, j’ai l’impression que c’est dans cette vidéo là que j’ai le mieux dosé la quantité d’humour par rapport aux passages sérieux - et vice et versa - et que j’arrive à y faire passer un message qui me tient à cœur tout en faisant un constat de l’état des comédies françaises.
Autant dire que j’ai l’impression d’avoir fait quelque chose de sacrément cool, et ça n’arrive pas si souvent.

Le Cinéma

Sur ta chaîne, tu parles principalement de cinéma, à quand remonte ton intérêt pour cet art ?
Ça va paraître horrible comme réponse, mais je ne suis pas spécialement attaché au cinéma, pas plus qu’à d’autres arts en tout cas.

J’aime bien parler de cinéma, regarder des films, et éventuellement y réfléchir hein, n’exagérons rien, mais si je parle de cinéma sur ma chaîne c’est parce que c’est un support plus simple à mettre en scène.
Quand je parle de cinéma je peux mettre des extraits facilement, parler de peinture par exemple ça aurait plus difficile pour faire quelque chose de sympa à regarder.

Qu’est-ce qui t’as attiré dedans ?
Bon malgré tout j’aime bien, et je pense que c’est l'accessibilité de ce média qui m’a attiré dedans. Il n’y a pas de prérequis pour regarder des films, alors ça aide.

Un film et un’e réalisateur’trice préféré’e ?
Le Château Ambulant de Miyazaki parce que c’est très mon enfance.

Sinon je n’ai pas vraiment de réal préféré·e, je prends ce qu’il y a à prendre sans trop m’attacher.

Et le film que tu pourrais condamner à la damnation éternelle ?
Histoire d’en citer un seul, partons sur Me Before You, un film validiste à l’extrême qui a le message le plus horrible que j’aie vu depuis quelques années.

Quel est le dernier film que tu as vu en salle ?
Je crois bien que c’était La La Land, et c’était fabuleux.

Un film à venir que tu attends tout particulièrement ?
Absolument aucun :|

Ses œuvres préférées

C’est l’heure de l’enchaînement de questions courtes (aux réponses argumentées sinon c’est pas du jeu) sur tes œuvres favorites dans chaque domaine culturel ! Premièrement, quelle est la série que tu pourrais revoir en boucle ?
Je pense que ce serait les Simpson, avec tout de même une réserve pour les premières saisons.

Ta musique du moment ?
Bon, tu me demandes ça à peu près au seul moment de ma vie où j’ai pas de musique que j’écoute en boucle, donc ma dernière musique du moment c’était Eleanor Rigby des Beatles.

Te souviens-tu de ton premier jeu vidéo et lequel est ton préféré ?
Je sais pas si c’est mon premier mais je me souviens tout petit avoir joué à un jeu Sonic, mais aucune idée duquel.

Jean-Michel Précision, ravi de faire votre connaissance.
Et pour mon jeu préféré je dirais Dragon Quest 8, qui est juste ma madeleine de Proust ultime.

Tu es plutôt BD Franco-belge, manga, comics ou les trois sans préférence ?
Je suis plus manga, car les codes qui y sont développés me semblent plus intéressants en terme de mise en scène et storytelling - exemple tout bête, il est très rare en franco-belge ou en comics d’avoir des cases où il ne se passe rien, alors qu’il va y en avoir dans quasiment chaque manga - parce que le manga laisse plus de temps et d’espace aux auteur·trice·s.

Le format historique du franco-belge c’est 46 pages par tome, avec ça pas le temps de niaiser, alors qu’avec 160 pages on a la liberté de faire des pauses, jouer avec le rythme, diluer le récit…
Et au niveau du format des pages aussi, je trouve le fait d’avoir des pages plus petites plus intéressant niveau mise en scène, principalement parce que ça évite d’avoir des pages trop chargées et illisibles.
Mais actuellement les formats sont en train d’évoluer et de s’inspirer les uns des autres, donc ça vaut pas forcément grand chose ce que je viens de dire.
Et mon manga préféré est bien évidemment Dragon Ball histoire d’être très original, parce que c’est très mon enfance.

Ton roman favori ?
Sans Famille d’Hector Malot, parce que c’est très l’enfance encore une fois, je peux en relire un chapitre de temps en temps et je sais que ça sera un moment cool et reposant.

Qu’est-ce que tu attends d’une œuvre culturelle en général ?
En 2 points :

Être divertissante.
Ne pas diffuser de messages horribles.

Un’e ou plusieurs collègues artisan’es du web favoris (vidéaste, blogueur’se, dessinateur’trice, etc.) ?
Il y en a énormément qui font des choses intéressantes, inspirantes et tout et tout, mais comme exemples inatteignables pour moi il y a :

Dans la vidéo Antoine Daniel, Karim Debbache et Seth Ickerman.
Dans le dessin/BD Boulet et Nicolas Delort.
Dans le militantisme/politique Cordelia, Margot de Vivre Avec, et Usul.
C’est une liste totalement non exhaustive, sans justification, juste des noms balancés comme ça, donc faites-en ce que vous voulez, bisou.

[CW Food] Passons à la question essentielle : que mets-tu dans tes pâtes ?
Encore plus de pâtes.

Des projets futurs dont tu veux nous parler ?
Quand j’annonce des trucs il y a environ une chance sur une que je ne les fasse jamais, alors dans le doute je vais rien dire :|

Mais j’ai des projets, promis je vais essayer de faire des trucs !

Un dernier mot pour la fin ?
Oui.


Retrouvez Licarion sur Youtube, Twitter et Facebook !

Propos recueillis par Ipemf

Ipemf
Suivez-moi !

Ipemf

Franc consommateur du 7e art. Mais pas que. Mais surtout de cinéma. Et je suis le patron de ce site. Carrément ouais.
Ipemf
Suivez-moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *