[Jeux vidéo] Zelda Breath of the Wild : Les yeux plus gros que le ventre.

Comme vous le savez probablement si vous suivez l'actualité vidéoludique, aujourd'hui sort l'un des jeux les plus attendus de ce début d'année, Zelda Breath of the Wild. Par la magie d'Amazon, j'ai pu le recevoir en avance et le doser un peu depuis deux jours, sur la vénérable WiiU car oui, n'ayant actuellement ni l'envie ni les sous pour acheter la nouvelle Switch - sur lequel il sort aussi - j'ai opté pour cette version. Le moins que l'on puisse dire, c'est que si le jeu s'annonce grandiose sur pleins d'aspects, la partie technique semble aussi solide que le premier gourdin du jeu. C'est donc l'aspect sur lequel j'aimerai revenir dans ce petit article car il me tient à cœur.

Note : cet article ne contient aucun spoiler, rassurez-vous.

Oh la belle image promotionnelle en FullHD. Savourez, ça ne va pas durer !

Breath of the Lag

Je ne vais pas vous mentir, en prenant la version WiiU plutôt que Switch, je m'attendais bien évidemment à avoir quelque chose de moins poussé visuellement, mais quand même solide, du genre correct sur WiiU et superbe sur Switch à l'image des jeux PS4/PS4pro. Mais la douche a été très froide dès le début du jeu. L'herbe omniprésente affiche un aliasing ultra prononcé au moindre ombrage qui tranche avec cette direction artistique qui s'annonce sublime. On peut atténuer cet effet en jouant sur l'écran du gamepad – un retour que j'ai aussi beaucoup entendu sur Switch – mais c'est pas non plus miraculeux. Bon ok, le gazon scintille un peu, on va s'y faire, et il y a intérêt vu la quantité de verdure que vous allez croiser. Mais à coté de ça c'est vraiment pas la joie non plus pour le framerate. Le jeu rame au moindre endroit un peu chargé, que ce soit trop de végétation, un petit village ou même une baraque dans la plaine avec trois PNJ. Je ne parle pas juste de deux ou trois endroits très chargés, ça a du mal au moindre endroit qui sort de la plaine vide...

En vrai, ça ressemble plutôt à ça.

Herbe of the Wild

Si le jeu est à la ramasse techniquement sur WiiU, il reste qu'il a quand même été prévu sur cette machine avant de sortir aussi sur Switch, et c'est là que le bât blesse pour moi. Des jeux qui sortent sur deux générations de machine avec la plus ancienne à la ramasse, c'est courant lors de périodes de transition mais ici on parle d'un jeu qu'on nous promet sur WiiU depuis facilement 3 ans et pensé pour. C'est là où je veux en venir : ce jeu vise bien trop gros et n'est clairement pas taillé pour cette machine. Je ne sais pas si Nintendo l'a ensuite basculé sur Switch pour ça ou pour d'autres raisons, mais le jeu veut clairement en faire trop. Les milliers de brin d'herbes partout, la végétation et la vue lointaine c'est cool ? Oui, mais la machine ne peut juste pas suivre. Le village avec plein de PNJ, détails et encore et toujours des herbes partout ? Idem. Bref, j'ai l'impression qu'à trop vouloir en faire ce titre en sort terriblement essoufflé.

Bon j'avoue, sur WiiU c'est plus beau pour une chose : la boite !

The Legend of Brume

Enfin, il y a un dernier détail que je trouve dommage, c'est la pâleur générale du jeu. Je ne sais pas si c'est parce que l'écran de la Switch est calibré pour être très saturé et qu'il a servi de référence, mais sur mon LG 23 pouces qui me sert à jouer aux consoles c'est très peu contrasté, jusqu'à en devenir presque illisible. Encore une fois, c'est moins présent sur le gamepad mais je trouve ça très dommageable pour une ambiance qui paraît beaucoup plus pétillante à voir la jaquette du jeu. Il aurait probablement suffit de mettre une option de contraste, comme on a sur PS4 par ex., pour permettre d'adapter ça aux écrans les moins pétillants.

Ok, c'est cool la perspective atmosphérique...Mais ça fait beaucoup là non ?

Alors, ce Zelda, un mauvais jeu ?

Bien sur que non. En fait même, à part l'aspect technique – et le choix de couleurs un peu trop délavées à mon gout – ce que j'en ai fait me plait beaucoup. Si il ne me donne pas forcément l'impression de réinventer le monde ouvert, nul doute qu'il restera dans le très haut du panier mais, malgré ce qu'il se dit souvent dans ce cas-là, l'aspect technique compte aussi et fait partie de l'expérience. Pour un Zelda, série qui a depuis des années une patte visuelle très marquée, ça fait toujours un peu mal, surtout sur la console sur laquelle il était destiné à l'origine. Alors oui, il est peut-être un peu mieux sur Switch et ne rame pas dessus, mais des vidéos que j'en ai vu ça a pas l'air fou non plus. Ce Zelda me fait au final plus penser à un jeu PS4 qui se serait trompé de machine tant il parait exigeant. Qui sait, peut-être que dans un monde parallèle, Nintendo a arrêté les consoles après la WiiU et a fait un portage 1080p de son jeu sur les autres machines ou fait juste des jeux à la mesure de ses machines sans avoir les yeux plus gros que le ventre.

Alors, avec quelle version allez vous jouer ?

Cultivez-vous (et n'oubliez pas de tondre la pelouse pour pas ramer)

Forky

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *