[Jeux Vidéo] Steins;Gate

Qu'est-ce qu'un bon fan ? C'est une personne qui adore un produit culturel tout en restant critique mais qui ne peut s’empêcher de jubiler quand on lui annonce plus, comme une suite ou un nouvel album. Si c'est un jeu, il aura donc une envie irrépressible de le pré-commander, et ce, dans une édition collector inutile et qui mettra ses finances en péril. Vous me demandez pourquoi diable je parle de cela, la raison est simple : je n'ai pas fini mes recherches pour un autre article et Steins;gate 0 est en pré-commande. Donc bonjour, je vais vous parler du jeu Steins;Gate.

(Détail qui a son importance : le jeu n'est disponible qu'en anglais en Europe)

Steins;Gate

Date de sortie : 15 octobre 2009 au Japon (Xbox360) ; 5 juin 2015 en Europe (PSVita, PS3)

Développeur : 5pb., Nitroplus

Genre : Visual Novel

Nationalité : Japonais

Character design : Huke

Musique : Takeshi Abo

TW :

Attention spoiler SélectionnerRévéler

Synopsis : Steins;Gate nous raconte l'histoire d'un groupe d'étudiants mené par Okabe Rintarou, vivant à Akihabara, qui a créé par inadvertance une machine à envoyer des messages dans le passé à partir d'un micro-onde. En menant leurs expériences, ils se retrouvent mêlés à une sombre histoire de complot mondial.

Steins;Gate est un jeu d'aventure appartenant au sous-genre du Visual Novel. Pour faire simple, il s'agit d'un jeu où les interactions disponibles sont assez limitées puisque que le joueur se contente de faire passer les lignes de texte. Ici, ces choix prennent la forme du téléphone du protagoniste puisqu'on peut choisir si on veut répondre ou non à un appel ou de quelle manière répondre à un sms.

Les choix que l'on fait dans un Visual Novel nous permettent en théorie d'arriver à des fins différentes, l'évidence de celles-ci peuvent varier bien sûr. Le système de choix décrit ci-dessus peut donc donner des scènes différentes ou supplémentaires, mais celles-ci ne sont pas très importantes et ne gênent pas la compréhension de l'histoire. De plus, contrairement à plein de jeux du même genre, ces choix n'affectent pas, en général, la fin que le joueur atteint car pour les fins alternatives il s'agit d'un choix extrêmement évident, comme s'il y avait des "warnings" géants prévenant à quel point tel moment est décisif. Donc en soit on peut se dire que c'est chouette, voilà un Visual Novel où on ne doit pas recommencer 200 fois pour avoir toutes les fins. Malheureusement, c'est le cas pour la vraie fin du jeu : pour l'obtenir, il faut répondre correctement à plusieurs séries de SMS avec la protagoniste, Makise Kurisu. Sauf qu'un joueur normal, constatant la simplicité d'avoir les autres fins, ne se doute pas qu'une telle méthode existe pour la vraie fin et se fait donc berner. C'est un défaut assez récurrent dans ce genre de jeu.

sg_3

Nous avons compris, c'est un jeu avec une interaction limitée et en réalité, il se vit comme un livre. C'est une histoire de science-fiction se déroulant à notre époque où on nous fait vite comprendre qu'un futur dystopique guette. Le narrateur est Okabe lui-même, c'est lui qui pose en grande partie l'ambiance. En effet, c'est une personne que l'on qualifiera d'excentrique, il se présente comme un scientifique fou se nommant Hououin Kyoma, il est visiblement arrogant et prétentieux. C'est aussi une personne paranoïaque et sujette à des délires puisque qu'il est persuadé d'être poursuivi par une sombre organisation qu'il nomme l'organisation. Ce qui fait que quand il met le doigt sur un vrai complot, le joueur qui le suit se pose donc diverses questions : est-ce vrai ? Est-il en train de délirer ? Jusqu'où ça va ? Et son arrogance le pousse à aller plus loin, à expérimenter de plus en plus. C'est donc une aventure humaine, car c'est une personne qui, par curiosité, va jouer avec le feu et mettre en danger tout ce qui l'entoure. La seconde partie de l'histoire commence par une descente aux enfers pour le héros qui va prendre un très violent retour de flamme révélant toute la fragilité du personnage et surtout le mettant en face de ses propres erreurs. Nous sommes dans la destruction de l'esprit d'un être humain qui, à force de jouer au scientifique fou, a créé ce qu'il appelle lui-même un monstre. C'est aussi un rappel des dangers que peut générer un outil créé par la science s'il est mis entre de mauvaises mains.

71nhrmzjwxl-_sl1500_

Un autre aspect de Steins;Gate, c'est le petit monde où vit Okabe, c'est-à-dire ses fréquentations. C'est un environnement assez chaleureux qui tranche avec les divers moments de sueur froide que se fait Okabe. Ces moments sont concentrés dans la première moitié de l'histoire et ont un rythme assez peu soutenu et c'est même carrément lent par moment, mais ils ont l'avantage d'être assez amusants et réconfortants, ils rendent l'histoire plus crédible et permettent de nous identifier aux divers personnages. D'ailleurs, les amis d'Okabe sont eux aussi très intéressants et chacun apporte son histoire et a ses enjeux ce qui renforce l'immersion. D'autre part, notre protagoniste ne passe pas son temps qu'à se faire détruire mentalement, tout ce petit groupe le fait grandir, lui apprend à être une meilleure personne et surtout à être quelqu'un de plus nuancé et qui est capable de prendre du recul. Une fois de plus on est dans une histoire où le héros s'embarque dans une sorte de quête où il s'en sort grandit.

Au final, Steins;Gate est une œuvre riche et il me faudrait au moins 10 pages pour faire une analyse complète. Malgré son aspect très « otaku », le jeu donne matière à réfléchir sur l'être humain et la science. Je vous encourage à vous pencher dessus si les longueurs du début ne vous gênent pas. D'ailleurs, je parle du jeu et si vous ne pouvez pas suivre l'histoire à cause de la barrière de la langue, je vous recommande l'anime qui est une excellente adaptation. Sur ce, au revoir et cultivez-vous !

Sharksymphonie

Sharksymphonie

Shark est un passionné d'animation japonaise de manga et de jeu vidéo. Besoin d'en dire plus?
Pour me contacter:Twitter etMail.

Les derniers articles par Sharksymphonie (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *