[Cinéma] Pronostics Ciné et Sorties DVD (23/05-29/05)

Bonjour à toutes et à tous !
Warcraft débarque enfin sur grand écran, Verhoeven est de retour, deux très grands films de l'année sortent en DVD : analysons ensemble les sorties Ciné/DVD (ou Blu-Ray) de la semaine ! Garanti sans navets ! *normalement* 

Pronostics sorties en salle

Warcraft 

574116.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxxRéalisateur : Duncan Jones

Nationalité : Américain

Casting : Travis Fimmel, Toby Kebbell, Paula Patton

Genre : Fantastique, Action, Aventure

Synopsis : Le pacifique royaume d'Azeroth est au bord de la guerre alors que sa civilisation doit faire face à une redoutable race d'envahisseurs : des guerriers Orcs fuyant leur monde moribond pour en coloniser un autre. Alors qu'un portail s'ouvre pour connecter les deux mondes, une armée fait face à la destruction et l'autre à l'extinction.

TW : Mort, sang

Pronostics : Dans le monde des blockbusters il y a des arlésiennes, des films qu'on attend depuis des années au point où on en vient à sacrifier des chèvres sur l'autel de 7 portes de l'enfer pour que l'annonce du lancement de projet arrive. Warcraft fait parti de ces films. Le projet est de taille : adapter au cinéma l'un des univers de jeu vidéo les plus riches, qui s'est établit sur une vingtaine d'années et qui réunit une communauté immense... C'est casse-gueule. Le fait est qu'on a du mal à être confiants. Bien que l'histoire s'arrête sur une partie très intéressante de l'univers, à savoir la première guerre entre les orcs et les humains, on est surtout inquiets pour l'aspect technique du métrage. En effet, si les humains sont en prise de vue réelle, presque tout le reste est en CGI : les orcs (en motion capture), les nains, les décors, etc. On se retrouve donc avec une différence beaucoup trop marquée et on ne peut passer à côté. Peut-être que ce sera différent avec la projection en salle mais pour l'instant la confiance se fait de plus en plus manquante au fur et à mesure que la sortie approche.

Elle

464442.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxxRéalisateur : Paul Verhoeven

Nationalité : Français, Allemand

Casting : Isabelle Huppert, Laurent Lafitte, Virigine Efira

Genre : Thriller

TW : Viol

Synopsis : Michèle fait partie de ces femmes que rien ne semble atteindre. À la tête d'une grande entreprise de jeux vidéo, elle gère ses affaires comme sa vie sentimentale : d'une main de fer. Sa vie bascule lorsqu'elle est agressée chez elle par un inconnu. Inébranlable, Michèle se met à le traquer en retour.

Pronostics : Paul Verhoeven est de retour mais a-t-il ramené avec lui toute son esthétique viscérale ? Le cinéaste sait utiliser l'horreur et la barbarie pour y injecter une mise en scène très travaillée mais sans mettre de côté la souffrance engendrée par cette barbarie. Il faut espérer maintenant que le cinéaste utilise pleinement ce que peut nous offrir Elle et n'en ait pas fait un film taillé uniquement pour la compétition cannoise. 

Sorties DVD/Blu-Ray

The Hateful Eight

255916.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxxRéalisateur : Quentin Tarantino

Nationalité : Américain

Casting : Samuel L. Jackson, Kurt Russell, Jennifer Jason Leigh

Genre : Western, Drame, Thriller

Synopsis : Quelques années après la Guerre de Sécession, le chasseur de primes John Ruth fait route vers Red Rock, où il conduit sa prisonnière Daisy Domergue se faire pendre. Sur leur route, ils croisent le Major Marquis Warren, ancien soldat lui aussi devenu chasseur de primes, et Chris Mannix, nouveau shérif de Red Rock. Surpris par le blizzard, ils trouvent refuge dans une auberge au milieu des montagnes où il sont accueillis par quatre personnages énigmatiques. L'auberge va abriter une série de tromperies et de trahisons. L'un des huit salopards n'est pas celui qu'il prétend être.

TW : Mort, viol, torture, maltraitance

Avis : Après Inglourious Basterds et Django Unchained, Tarantino délaisse l'Histoire pour revenir à un script plus personnel. The Hateful Eight est un slow-burner efficace et un huis-clos haletant qui nous met en tension pendant 3h où nous pouvons voir Tarantino se faire plaisir comme jamais. Il y a les évidences : QT est toujours un spécialiste des dialogues et du détail, et ses acteurs permettent de faire vivre ce sens du mot que possède le cinéaste (bien que Tim Roth soit par moment dans le surjeu, assez étonnant d'ailleurs). Au travers d'une relecture intéressante de The Thing de Carpenter, Tarantino nous livre un film politique sur tout ce qui a un relent de pourriture dans l'esprit américain, force est de constater que c'est plutôt jouissif ! Tout ceci sans parler de la photographie qui sublime les grands espaces enneigés de l'ouest américain ainsi que la BO de Ennio Morricone qui est absolument dantesque. 
On pourrait parler de ce film pendant 3h mais une chose est sûre, The Hateful Eight est sûrement l'un des film de Quentin Tarantino les plus efficaces. 

Bakemono no Ko

553693.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxxRéalisateur : Mamoru Hosoda 

Nationalité : Japonais

Casting : Koji Yakusho, Aoi Miyazaki, Shôta Sometani

Genre : Animation, Aventure

Synopsis : Shibuya, le monde des humains, et Jutengai, le monde des Bêtes... C'est l'histoire d'un garçon solitaire et d'une Bête seule, qui vivent chacun dans deux mondes séparés. Un jour, le garçon se perd dans le monde des Bêtes où il devient le disciple de la Bête Kumatatsu qui lui donne le nom de Kyuta. Cette rencontre fortuite est le début d'une aventure qui dépasse l'imaginaire. 

TW : Mort, sang

Avis : La difficulté des rapports parents/enfants, l'éducation bilatérale, inversion des rôles bêtes/humains, etc. Tous ces thèmes sont traités par Mamoru Hosoda qui signe un film extraordinaire, plein de malice, d'émotion et de poésie. Servi par des dessins féeriques, des décors riches et des combats dantesques, on ne peut être que fasciné par ce film d'animation. Retrouvez ma critique écrite à la sortie du film ici

 

Pour finir : Entre l'adaptation de jeux vidéo la plus attendue depuis 15 ans, un nouveau Verhoeven et deux DVD/Blu-Ray qu'il faut avoir dans sa collection, cette semaine cinématographique est bien remplie ! En attendant les pronostics de la semaine prochaine, n'oubliez pas, cultivez-vous !

Ipemf

Ipemf
Suivez-moi !

Ipemf

Franc consommateur du 7e art. Mais pas que. Mais surtout de cinéma. Et je suis le patron de ce site. Carrément ouais.
Ipemf
Suivez-moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *