2 ans LCDW – Interview de Duno

Bonjour à toutes et à tous !

On continue la série d'interview des membres du site à l'occasion des 2 ans de LCDW avec cette fois-ci la technicienne en chef, spécialiste des jeux vidéo, également auteure des DTFIS, quand elle commence à parler on ne l'arrête pas : Duno !

 

Premier avatar de Duno réalisé par Inous

Premier avatar de Duno réalisé par Inous

Bonjour camarade ! Qui es-tu et que fais-tu sur ce site ?

Wesh wesh les ami·es (big up à Osons causer) ! Je m’appelle Duno IVL et Flore IRL et je suis webadmin, co-propriétaire et rédactrice à ses heures perdues pour ce site.

Que fais-tu dans la vraie vie véritable ?

Je suis principalement étudiante dans une école de Game Design parisienne dont je ne souhaite pas faire la pub ici. Et sinon je crée des petits jeux seule dont aucun n’est encore sorti officiellement, je me ballade souvent au hasard des rues et je participe de manières ponctuelles à des évènements politiques et associatifs.

Pourquoi ce pseudo et cet avatar ?

Il existe deux histoires à propos de ce pseudo : celle qui est classe et celle qui est un peu nulle. Rassurez-vous, vous allez avoir les deux !
Il faut savoir que mon talent pour nommer les choses et les gens n’est pas celui que j’ai travaillé le plus et j’ai donc mis très longtemps au moment de trouver un pseudo à me décider. En ayant finalement marre, j’ai décidé d’utiliser l’abréviation anglaise de “J’en sais rien”, à savoir “I dunno” (ça c’est la version un peu nulle). Le “I” et un “n” se sont barrés dans le processus car sinon ces pseudos étaient souvent déjà pris.
Mais à posteriori (ça c’est la version classe), je me suis vraiment identifiée à ce pseudo dans la mesure où il me rappelle que je n’ai pas la connaissance absolue et qu’il me sera toujours possible d’en apprendre plus.
Et sinon pour l’avatar il s’agit d’un remake de mon ancien avatar qui représente Tux, la mascotte du noyau GNU/Linux avec une borne d’arcade. C’est donc la parfaite réunion de mes passions les plus anciennes : l’informatique avancée et les jeux vidéo. Permettez-moi d’ailleurs de pleurer en constatant à quel point même les moteurs de jeux modernes comme Unity ou l’Unreal ne fonctionnent pas sous Linux…. *snif*

Ancien avatar de Duno, le fameux Tux

Ancien avatar de Duno, le fameux Tux

Parlons de ta spécialité, quand t’es-tu mise aux jeux vidéo et c'était quoi ton premier ?

Vers 6-7 ans j’ai ma première console : une Gameboy Advance avec le jeu Tarzan. Même si je dois avouer que j’ai passé de très bons moments, c’est ma seconde console qui m’a vraiment laissé des souvenirs impérissables : une Gamecube accompagnée de Mario Kart Double Dash ! Mon amour pour Nintendo a débuté avec ce jeu et ont suivi des bijoux comme Super Smash Bros Melee, F-Zero GX, Star Fox Assault etc. dont le souvenir me donne envie de lâcher cette interview pour partir me replonger dedans.

Qu’est ce qui t’a attirée dans le JV ?

La réponse à cette question est vraiment variable selon la période de ma vie. Lorsque j’étais petite il s’agissait clairement du fait que ça rapproche les gens d’après moi. Encore aujourd’hui une bonne soirée c’est certes une soirée où l’on peut discuter et philosopher des heures durant mais c’est aussi une soirée devant une télé à crier que sa manette a le stick qui est naze et qu’on a perdu à cause de ça. J’ai beau ne pas aimer particulièrement Platon, il a écrit la phrase qui résume le mieux ce que je veux dire : “On peut en savoir plus sur quelqu'un en une heure de jeu qu'en une année de conversation.”
Par la suite, au collège, j’ai découvert 88MPH (devenu Speed Game par la suite sur jeuxvideo.com) et cette émission a réveillé en moi l’envie de m’intéresser à la technique derrière un jeu : qu’est-ce qu’un sprite ? Une frame ? Une hitbox ? Tant de questions qui me fascinaient et me fascinent toujours ! (Et si c’est votre cas, foncez regarder Pause Process !)
Puis finalement, la dernière étape de ce qui m’a intéressée dans le jeu vidéo est venu avec mon jeu préféré.

Justement, quel est ton JV préféré et pourquoi ?

Breaking_the_mold1Bioshock premier du nom, sans hésiter. Pour bien comprendre pourquoi, il est important je pense de parler du contexte de découverte de ce chef-d’oeuvre du 10ème art. Un été lambda chez mes grands-parents, mon grand-père décide d’acheter une Xbox 360 à ma cousine et moi car il était fasciné par le mort-né Kinect ainsi que quelques jeux afin d’égayer nos après-midis loin de la civilisation. Et parmi ce lot de jeux en promotion, il y avait Bioshock. Etant moi même du côté du Nintendo de l’industrie à l’époque, je n’avais pas entendu parler un seul instant de ce titre. Nous décidons donc ma cousine et moi de le lancer un soir par pure curiosité. Imaginez notre réaction à l’époque étant donné que c’était notre premier jeu à la première personne, notre premier jeu d’horreur, notre premier jeu à histoire avec une portée symbolique et notre premier jeu dont la portée n’était pas simplement de divertir de la façon la plus plaisante possible mais bien de faire passer un message au travers de son gameplay et de son scénario. Nous avons été tout simplement époustouflées de constater la dimension politique possible du jeu vidéo, possibilité jusque-là insoupçonnée.
Et c’est bien ça le dernier aspect des jeux vidéo qui m’attire : la possibilité de faire passer des messages et des valeurs avec une implication toute différente puisqu’en tant que joueur nous nous voyons forcé·es d’effectuer certaines actions et donc il y a moins souvent cette distanciation qu’il y a au cinéma du “Moi j’aurais pas fait comme ça”.

Quel est le dernier jeu que tu as découvert ?

C’est assez chiant comme question me concernant car, de par mes études, je découvre environ 10 jeux par semaine en moyenne. Le pic étant généralement pendant les vacances où je peux me retrouver à tester 5 jeux différents par jour. Donc le dernier jeu que j’ai découvert n’est pas souvent un jeu que j’aurais acheté plein pot, fébrile de mettre mes mains dessus et dont je reparlerai dans 10 ans mais souvent un pauvre petit jeu indépendant réalisé avec 3 bouts de ficelles et vendu à prix libre sur des sites obscurs. Mais pour répondre à ta question, je te réponds après avoir commencé et fini SuperHot en une soirée et c’était plutôt cool, je vous le conseille !
Et tant que je suis lancée j’ai aussi fait, avant SuperHot, ClusterTruck qui est moins kiffant à jouer et avec un scénario bien moins intéressant mais techniquement beaucoup plus intéressant à analyser. Sinon hier j’ai commencé (et fini) 10 seconds ninja que je vous recommande aussi !
Et sinon avant hier… *blablabla*

Illustration de la sélection Jeux vidéo de Duno par Inous

Illustration de la sélection Jeux vidéo de Duno par Inous

Sortons du cercle vidéoludique, quel est ton film préféré ?

Mr Nobody : un film americano belge, si je ne m’abuse, réalisé par Jaco van Dormael avec le talentueux (et méga beau gosse, avouons-le) Jared Leto dans le rôle principal. Cette oeuvre part du postulat classiquement admis que nos choix déterminent la vie que l’on mène et décide de nous montrer l’ensemble des vies possible que son héros aurait pu vivre en fonction de ses choix. Nemo Nobody, car tel est son nom, a-t-il choisi finalement de vivre avec sa mère ou avec son père ? A-t-il épousé son amie d’enfance ou au contraire a-t-il choisi de rester célibataire ? A-t-il voulu être présentateur de JT ou chômeur ? Et au final les réponses n’ont pas tant d’importances que ça dans le film, seuls les chemins qui mènent à ces choix le sont. Un petit bijou de fantastique qui émeut à coup sûr !

Et ton album préféré ?

The Wall. Mon album préféré par mon groupe préféré, tout simplement. The Wall c’est la preuve que la musique n’est pas moins légitime à nous raconter des histoires complexes avec divers niveaux de lectures. Bien trop souvent on nous présente une dichotomie “musique populaire à texte négligé” vs “chansons à texte engagé et poétique”. Pink Floyd a décidé de jouer en dehors de ces catégories et nous a proposé de nombreuses façons alternatives de voir la musique populaire. Cet album vient parachever ce travail en nous offrant une biographie fictive d’un artiste sombrant peu à peu dans la folie durant deux albums qui traitent de thèmes aussi divers que l’école, la seconde guerre mondiale, les thérapies des psychoses ou encore les origines du fascisme. “Nous n’avons pas besoin d’éducation” mais nous avons définitivement besoin d’écouter et de ré-écouter cet album !

Ton manga préféré ?

Bakuman. C’est la seconde série du duo Oba/Obata qui avait déjà accouché du mythique Death Note que je vous recommande également. Cette fois ils ont décidé de parler du processus de création d’un manga en nous relatant la recherche du succès de deux jeunes mangakas, de leur rencontre à la réalisation de leurs rêves. J’ai beaucoup d’affection pour ce manga malgré ses défauts évidents (parmi lesquels une histoire convenue, une évolution des personnages inexistante et une sacré dose de sexisme par moments) simplement car il me parle. J’ai connu ce qu’ils racontent à propos des nuits blanches pour finir un projet, les pannes d’inspirations, la peur du jugement, le stress des concours etc. Finalement c’est une expérience qu’a vécu toute personne ayant un métier créatif je suppose. Mais du coup ça motive à se remettre à bosser quand ça va pas. C’est niaisement optimiste mais parfois ça fait du bien aussi.

Ta Série préférée ?

sense8-jamie-clayton-posterAyant déjà répondu pour l’animation dans ce top, je vais répondre pour les séries live. Et bien… J’en sais foutre rien, je regarde très très peu de séries et je me lasse souvent très vite, voir même j’ai parfois des goûts assez dissidents. Ouais, j’ai pas aimé Breaking Bad, voilà, je le dis ! Au bout de 2 saisons je crois j’ai arrêté car je m’ennuyais. Après il y a quand même de rares élues qui ont trouvé place dans mon coeur mais aucune ne se démarque assez pour que j’en parle avec des trémolos dans la voix. Je vais quand même en citer une qui va juste être la dernière à m’avoir plu : Sense8. C’est réalisé par les Wachowsky et les persos de cette série sont juste méga adorables et ça suffit à donner envie de les suivre !
(Ah j’avais prévenu que ça volerait pas haut pour cette question !)

Ta BD ou ton comics favoris ? 

V pour Vendetta d’Alan Moore et David Lloyd. J’aime Alan Moore de l’intégralité de mon petit kokoro et cette oeuvre reste de loin ma préférée. Paradoxalement je ne la considère pas comme sa meilleure (qui est évidemment From Hell ! Nananère les fans de Watchmen !) mais c’est celle qui me parle le plus. C’est un peu le condensé de tout ce qui m’a plu dans les oeuvres citées précédemment : optimiste mais pas naïve. Politique mais pas indigeste. Insiste sur le fait que nos choix peuvent avoir des influences bénéfiques sur de nombreuses personnes. Bref, je n’ai vraiment absolument rien à reprocher à cette BD. Elle permet également de démonter de nombreux mythes sur l’anarchisme et le fascisme, ce qui ne fait jamais de mal. Par ailleurs elle est, selon-moi, bien plus vraisemblable que son adaptation cinématographique que je trouve assez édulcorée.

Parlons un peu de LCDW, quel est ton meilleur souvenir sur le site ?

Je m’en souviens assez bien, c’était peu de temps après la sortie de mon article sur Minute Papillon, des gens que je lisais régulièrement et que je trouvais inspirant·es sont venu·es me féliciter et ont relayé mon article. C’est vraiment très gratifiant de se sentir validé par d’autres personnes que son entourage proche lorsque l’on produit sur Internet.

Quels sont tes projets futurs ?

Malheureusement avec mes études les idées s’accumulent mais la productivité pour le site reste très faible à mon grand dam… Parmi les choses qui arriveront pour sûr un jour il y a une série de vidéos sur le Game Design avec Sharksymphonie que vous connaissez et un article sur The Begginer’s Guide. Sinon je réfléchis à un format pour parler d’économie, une de mes nombreuses passions dont je ne parle pas tellement. J’ai déjà le nom de l’émission et le concept de prêt mais il me reste à déterminer quel format, écrit, audio ou vidéo, conviendrait le mieux...

Un article ou une vidéo du site que tu aimes particulièrement ?

Un seul élément ? Non pas vraiment… Je suis plus fière de bosser avec vous, de l’amélioration constante de la qualité des articles et du design que toi et moi avons bâti dans la douleur voici un an et demi !

(food) La question débile habituelle : que mets-tu dans tes pâtes ?

De l’eau bouillante pendant 3 à 6 minutes en fonction des pâtes sinon ça croustille un peu trop à mon goût !

Un dernier mot pour la fin ?

Pour finir j’aimerais citer l’appel lancé en 2004 par les anciens du conseil national de la résistance de 1944 (que vous pouvez/devriez lire intégralement ici) : ”Plus que jamais, à ceux et celles qui feront le siècle qui commence, nous voulons dire avec notre affection : Créer, c’est résister. Résister, c’est créer.”
Cultivez-vous.

Duno l'engagée (playlist) par Inous

Duno l'engagée (playlist) par Inous

Propos recueillis par Ipemf

TeamLCDW

TeamLCDW

Compte officiel du site !
Suivez le Twitter et contactez nous ici
TeamLCDW

Les derniers articles par TeamLCDW (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *