[BD] Interview : Forkmotion – Paris Pixel

Bonjour à toutes et à tous !

Nous allons bientôt accueillir un nouveau rédacteur occasionnel sur le site. C'est pourquoi j'ai souhaité vous présenter ce monsieur et son travail au moyen d'une petite interview (je renouvellerai peut-être l'expérience avec d'autres amis dont j'estime beaucoup le travail ainsi que les membres de ce site). 

Il s'appelle Forkmotion, dessinateur de son état, auteur de Paris Pixel et grâce à lui nous allons un peu découvrir le monde de la BD web !

forky-profil

 

Bonjour camarade ! Qui es-tu et que fais-tu dans ce plan astral ?

Je suis un dessinateur errant de 29 ans, qui habite actuellement à Paris. Je suis passé par pas mal de choses, notamment des études de japonais, puis assistant / testeur chez Ankama. Par la suite, j’ai fait du graphisme pour du jeu mobile, jusqu’à il y a un peu moins d’un an, et je suis au chômage depuis, en cherchant du freelance ici et là.

Présente-nous un peu Paris Pixel.

N4BnTfeNParis Pixel est un turbomédia qui sort tous les 15 jours (normalement !) et qui raconte l’histoire de deux sœurs fraîchement arrivées à Paris, qui découvrent que tout ne tourne pas toujours très rond autour d’elles.

À l’origine cette série part d’une envie d’apprendre à bien faire de la BD avant autre chose que je garde pour plus tard. Elle était censée être principalement de la tranche de vie, basée sur pas mal d’anecdotes accumulées mais c’est le genre d’histoire déjà souvent raconté dans les blogs BD français et pas forcément le style que je préfère dessiner. Du coup, ça dérive tout doucement vers quelque-chose de plus fantastique / SF, un peu comme ce que font les comics US ou les manga. Pour le choix du Turbomedio, même si je connaissais avant, il est venu en voyant Spunchcomics, une plate-forme de BD que je suis de près sur le web et qui m'a poussé à tenter ce format.  

 

Concrètement, qu'est-ce qu'un Turbomedia ? 

C'est une BD numérique faite pour être lue sur écran et être interactive. En gros, au lieu de tourner les pages, on passe d'un écran à l'autre comme un diaporama avec en plus la possibilité d'ajouter quelques effets (apparition de cases par dessus d'autres, transitions, animations, etc). 

C'est un format lancé par Balak en 2009 et depuis repris par nombre d'auteurs donc les plus illustres sont Balak, Malek, Geoffo et Mast. Ces deux derniers en font d'ailleurs pour Marvel aux USA (sous le nom Infinite Comics) avec un succès grandissant. 

Pour avoir un aperçu de ce qui se produit, un portail liste plusieurs Turbomedia avec lecteur intégré tenu par BatRaf (attention, tous ne sont pas safe !). 

 

Justement, par rapport à ce principe de Turbomedia, est-ce que ça a été ta volonté dès le début d'en faire un ou est-ce que cette idée s'est imposée à toi après avoir commencé à écrire ton scénario ? 

Pour Paris Pixel cette BD n'a pas forcément été imaginée comme un Turbomédia au départ. La question se posait entre le format ascenseur (aussi appelé Webtoon en Corée, c'est-à-dire défilement vertical) et le Turbo (en voyant Spunch Comics). C'est par la suite que le choix a été fait et que j'ai lancé ce webcomic à ce format. 

Cependant, par la suite j'ai rapidement essayé d'utiliser le Turbomédia pour faire des choses spécifiques à ce format et ça a vraiment démarré à la saison 1 avec l'interactivité qu'a apporté Batraf. 

Depuis c'est quelque chose qui est pris en compte dès l'écriture et le découpage oui, avec des cadrages et scènes spécifiques qui passeraient différemment en BD papier ou Webtoon. Mais la maitrise du format n'est pas encore parfaite, et ça donne des essais qui peuvent marcher plus ou moins bien. 

 

Le statut de dessinateur web est-il différent de celui des dessinateurs classiques ? Quels sont les changements/difficultés majeures ? 

Je ne sais pas s'il y a un "statut" dessinateur web. Peut-être qu'au contraire il n'y en a pas par défaut et qu'il faut se faire connaître tout seul au départ. Mais la grosse différence c'est que souvent on ne gagne pas d'argent non plus (là où, si on est publié, généralement on est payé, même peu). Sur le web chacun doit se faire connaître, sans avoir forcément la puissance d'un éditeur qui peut aider avec une mise en avant ou apporter une certaine reconnaissance (du fait d'être publié). Mais à côté de ça c'est peut-être plus facile de publier, de parler aux gens, d'avoir des avis ou de l'aide. 

Quelles ont été tes inspirations ? 

Saitama_OPman_7241

Pas mal de mangas et de jeux vidéo à la base. Certains des personnages récurrents que je dessine sont inspirés des jeux Tales Of par exemple. On peut ajouter aussi beaucoup de SF venue du Japon comme Cowboy Bepop ou Trigun. Par la suite, ce que faisait Ankama m'a pas mal inspiré, ils ont rapidement réussi un métissage Euro-japonais qui n'était pas forcément évident. Dernièrement je reviens aussi à des trucs plus dynamiques, notamment les productions Spunchcomics, ce que font Gobi et Bill, ou côté japonais les œuvres nerveuses comme Kill la Kill ou One Punch Man

De nos jours, on a énormément de choses inspirantes, des choses métissées entre les trois grands pôles de production BD (franco-belge, comics US, manga) et des choses venues encore d'ailleurs qui sont tout aussi inspirantes, mais trop nombreuses pour être citées une par une. 

Que retiens-tu de ton passage chez Ankama ? Sur quels jeux mobiles as-tu travaillé ?

Ankama_logoConcernant Ankama, il y a eu globalement deux côté à mon passage là-bas. D'un côté ça m'a permis de côtoyer plein de gens talentueux et d'artistes, ce qui m'a appris pas mal de choses. Cependant, j'y étais pour du test et sur un des projets les plus délicats à cette époque (Wakfu MMO en 2011). Du coup, ça me générait pas mal de frustration (car pas le poste ni le projet que je voulais) et j'ai fini par me mettre des gens à dos à cause de ça. Bref, des premiers pas dans le jeu vidéo qui sont bénéfiques mais aveec le recul j'aurai préféré y être dans d'autres circonstances.

Par  la suite, j'ai travaillé sur du jeu mobile mais rien de bien pétaradant. C'était des jeux alimentaires qui étaient là pour acheter des pâtes à la fin du mois et qui ont fini très vite par couler dans les abîmes de l'Apple Store. 

Vu que je sais que tu brûles d'impatience à l'idée d'en parler, quel a été ton film d'animation préféré en 2015 ?

Je dirais Avril et le monde truqué. C'est pas forcément le meilleur en tous points mais c'est l'un des plus originaux et inattendus. En plus ça vient de chez nous et autant je ne suis pas très client du cinéma français en général, autant côté animation il y a vraiment quelque-chose qui ne me laisse pas indifférent. 

(food) Que mets-tu dans tes pâtes ? 

D'autres pâtes. C'est déjà bien. Et quand je suis riche du fromage râpé et de la sauce napolitaine que je fais recuire avec de l'eau. Et du SEL. Très important le SEL ! 

bb-8

 

Vous pouvez retrouver Forkmotion sur Twitter, sur son site,  et surtout sur Paris Pixel. Vous le retrouverez très vite sur ce site !

En attendant, cultivez-vous !

Ipemf

Ipemf
Suivez-moi !

Ipemf

Franc consommateur du 7e art. Mais pas que. Mais surtout de cinéma. Et je suis le patron de ce site. Carrément ouais.
Ipemf
Suivez-moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *