[Séries] Sélection séries d’animation – Ipemf

Bonjour à toutes et à tous !
C'est à mon tour de vous fournir ma sélection des séries d'animation qui m'ont le plus marqué ! Et quoi de mieux qu'un bon coup de nostalgie pour cela ! En effet je ne vais présenter (même si la plupart de ces séries sont très connues) que des productions diffusées quand j'étais gosse, entre 1994 et les années 2000. Pour rappel, le classement est fait par chronologie de sortie.

Ulysse 31 (1981 - 1982) :

Vous connaissez la légende d'Ulysse ? Et bien vous la transposez au 31e siècle, dans l'espace.
Vous avez Ulysse 31.

Sans doute l'une des plus grandes réussites en terme de partenariat franco-japonais, Ulysse 31 est fait pour les fans de mythologie et de SF. En effet, l'incrustation du récit de Homère dans un monde futuriste est très réussie, nous permettant de nous amuser à reconnaître les différentes aventures mythologiques et autres clins d'oeil. La série nous offre également des aventures inédites très bien pensées allant chercher tantôt du côté du paradoxe spatio-temporel, tantôt dans le schéma biblique. L'ensemble de l'oeuvre est passionnante et, bien qu'elle ai pris un petit coup de vieux (c'est devenu très très kitsch), est toujours accessible aux nouvelles générations. Seul point noir : le petit robot Nono créé pour ravir les enfants et qui agacera les plus vieux. L'ensemble de la bande-son est envoutante, nous invitant à l'émerveillement.
Une œuvre majeure de l'animation des années 80 qui m'a permis de découvrir la SF.

Les Mystérieuses Cités D'or (1982 - 1983) :

En l'an de grâce 1532, en Espagne, un petit garçon de 12 ans, Esteban, quitte la cathédrale de Barcelone pour aller écouter les récits extraordinaires des marins. C'est ainsi qu'il rencontre le navigateur Mendoza qui prétend l'avoir sauvé en mer quand il était bébé. Il a pour preuve une partie du mystérieux pendentif qu'Esteban porte à son cou. À la mort de son tuteur, Esteban décide de suivre Mendoza à la recherche des légendaires Cités d'Or. Il s'embarque alors pour le Nouveau Monde, sur la trace de ses origines.

Les Mystérieuses Cités D'or invite au voyage et à la découverte des richesses du continent sud-américain. Idéal pour que les enfants puissent aborder le principe de série, on s'attache très vite aux trois héros que sont Esteban, Zia et Tao. Bien que le rythme soit entaché par la répétition des adversités, on reste focalisé sur la volonté de découvrir ces fameuses cités d'or ce qui rend l'intrigue agréable à suivre. Tout cela sans parler des pointes d'humour sympathiques (principalement grâce au comic relief Tao) mais surtout des musiques et du générique qui restent très vite en tête.
Une pointure de l'animation qui peut encore être vue par les dernières générations.

La Ligue Des Justiciers (2001 - 2004) :

Superman, Batman, Wonder Woman, Flash et tous les autres super héros s'associent afin de défendre la Terre et les humains contre toutes les menaces, sous toutes les formes. *les résumés AlloCiné sont vraiment pauvres des fois*

Dans les années 90-2000 nous avions le droit à de nombreuses adaptations des super-héros DC (Batman et Superman pour ne citer qu'eux) et elles étaient toutes de grands succès. La League des Justiciers est (de mon point de vue) la meilleure de ces séries. L'intrigue est très intéressante, nous permettant de découvrir des personnages inconnus du grand public (J'onn J'onzz alian Martian Manhunter par exemple) ; l'animation, bien que classique, n'a rien à se reprocher ; mais surtout, la musique ! C'est celle qui a bercé nombre de mes dimanches matins avec l'émission F3X : Le Choc des Héros qui diffusait en autre X-Men Évolution et Batman.
Les saisons qui ont suivi sont de moins bonne facture, le petit groupe de super-héros se transformant en armée, le plaisir était bien moins grand mais ça se laissait regarder et le générique était encore plus épique ! Je vous le laisse en bonus ! 

Star Wars : Clone Wars (2003 - 2005) :

Nous suivons ici les événements qui secouent la galaxie pendant la période entre les épisodes II et III de l'une des meilleures saga cinématographiques.

Star Wars : Clone Wars c'est avant tout le fruit de la créativité de Genndy Tartakiwsky à qui l'on doit Samourai Jack, un autre succès diffusé sur Cartoon Network. Tartakiwsky a un style bien particulier, une animation fluide et dynamique qui change de la 3D basique que nous devons supporter actuellement. Cette animation donne des scènes d'action (très présentes) réellement riches, élément obligatoire pour les événement retracés dans cette série.
En effet, Clone Wars c'est aussi le rêve de tout fan : suivre la fameuse guerre des clones. Les épisodes du Volume 1 ne faisant que trois minutes, le scénario ne pouvait être grandement développé ce qui a donné le champ libre pour les batailles très bien rendues. Le volume 2 quant à lui comporte des épisodes de douze minutes, permettant alors de développer l'histoire : rite de passage d'Anakin pour devenir un chevalier Jedi, sa chute progressive vers le côté obscur, gros délire spirituel, etc. En somme, tout ce qui n'a pas pu être développé dans la prélogie l'est ici.
Si vous êtes fan de l'univers de Star Wars, il faut absolument voir cette série (et passer outre la série 3D absolument scandaleuse de nullité).
Seul regret : il n'y a pas Jar Jar… Non je déconne évidemment !

Code Lyoko (2003 - 2007) :

Quatre adolescents libèrent par mégarde un dangereux virus du nom de Xana. Ils intègrent alors l'univers virtuel de Lyoko pour combattre les monstres de Xana et protéger Aelita, la seule capable de mettre fin à cette menace.

Une des grandes réussite de l'animation française (qui n'est jamais assez mise en avant) principalement connue pour son originalité de style avec l'alternance entre le dessin et l'animation numérique. Code Lyoko c'est aussi un univers cyberpunk riche, une idée intéressante qui emprunte beaucoup de codes du jeu vidéo, des personnages sympathiques et pas trop manichéens (la grosse tare d'aujourd'hui) et une musique d'intro absolument culte.
Bien que cette série me soit chère, je dois en revanche reconnaître qu'elle souffre par son côté répétitif. À vrai dire, c'est surtout le cas pour la première saison, c'est en partie corrigé dans les trois suivantes mais reste hélas trop présent pour faire de Code Lyoko une série réussie sur tous les plans.
Elle reste tout de même unique en son genre !

Cette sélection est terminée, je vous invite évidemment à regarder chacune de ces séries même si vous avez déjà dû en voir la majorité ! 

Et surtout n'oubliez pas, cultivez-vous !

Ipemf

Ipemf
Suivez-moi !

Ipemf

Franc consommateur du 7e art. Mais pas que. Mais surtout de cinéma. Également responsable de publication et community manager, parce que sinon je m'ennuie.
Ipemf
Suivez-moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *