[DTFIS] Critique De La Vision Du Féminisme De Minute Papillon Partie 2

Cet article est la suite directe de celui-ci donc si vous ne l’avez pas lu, je vous en recommande la lecture avant de poursuivre.

Bonjour à toutes et tous ! Comme nous l’avons vu précédemment, le propos de Kriss dans sa première vidéo était, au mieux imprécis, au pire erroné. Cependant, il a décidé l’année suivante de remettre le couvert avec une seconde vidéo sur le même sujet. Appliquons-lui le même traitement et voyons ensemble si son propos a évolué d’une façon ou d’une autre ! Une fois de plus, je tiens à préciser que je n’ai rien contre Kriss personnellement et que je me suis permis de couper les parties humoristiques n’ajoutant rien au propos. Attention, comme pour la première vidéo, certains propos relèvent de la misogynie, du racisme et font mention de viol. Sur ce, allons-y !

Il y a de cela tout juste un an, je prenais un malin plaisir à titiller la susceptibilité des féministes en ne caricaturant que les pires côtés de leur mouvement.

Alors, du coup, une simple petite question me vient à l’esprit : pourquoi ? Pourrait-il nous expliquer l’intérêt qu’il existe à ne parler que des aspects négatifs d’un concept que l’on ne maîtrise pas, à part pour le dévaloriser ? Serait-il en train d’avouer que son ancienne vidéo n’apportait vraiment rien au débat et, pire, diffusait des clichés déjà bien éculés ?

À l’approche de la journée de la femme, l’heure est venue de faire mon Mea Culpa, de m’excuser.
Nan, je déconne !

Et merde... C’est dommage, j’y croyais presque ! Non, véritablement je pensais naïvement que peut-être Kriss s’était mis à faire des recherches et qu’il faisait une vidéo qui s’opposerait à sa précédente afin de nuancer, voir invalider, le point de vue qu’il avait. Mais non ! À la place, on prend le même sujet, la même pensée et on recommence !

Ah, c'est sûr que les poussiraillotes qu'ont le temps qu'ont le Poutine.

J’ai beau avoir écouté cet extrait 5 fois d’affilées, c’est tout ce que je comprends de cette phrase... Vous comprendrez qu’il est donc difficile pour moi de la commenter.

Ou ces musulmanes du Moyen-Orient qui n’acceptent plus le viol, euh le voile islamique.

Chers·ères lecteurs et lectrices, je vais avoir besoin de votre aide ici : je ne comprends pas le lapsus forcé de cette phrase. Dites-moi comment vous comprenez le parallèle entre le viol et voile, parce que moi je ne vois pas. Serait-ce parce que Kriss considère que toute femme voilée a été violée ? Parce que le voile n’est qu’islamiste ? Parce que le viol n’est qu’islamiste ? Parce que tous les islamistes violent leurs femmes voilées de force ? Non, véritablement,je ne comprends vraiment pas...

À défaut d’en avoir dans le pantalon, elles ont de véritables revendications.

Pourquoi « à défaut d’en avoir dans le pantalon » ? Pour compenser de ne pas avoir de testicules, elles soutiennent une lutte ? Cette vidéo m’énerve parce que ce qu’il dit n’est jamais clair ! J’ai l’impression que pour éviter de se faire taxer d’islamophobie ou de misogynie ou de n’importe quoi d’autre, il utilise volontairement des expressions qui n’ont rien à faire là ou qui nécessitent une interprétation. Cependant comme une interprétation est souvent personnelle, il est très difficile pour moi d’analyser son propos. S’il doit dire une bêtise, qu’il la dise, mais qu’il la dise clairement ! Là, j’ai l’impression de jouer aux devinettes... Oh et puis « elles ont de véritables revendications » ça veut dire que les autres elles servent à rien ?

Mais nous en France on se tape que celles qui n’ont rien compris.

Ah bah, ça répond à ma dernière question... Nan mais ça fait grave plaisir comme affirmation infondée. En gros, il me dit droit dans les yeux « Tous·tes les féministes que tu suis, que tu lis quotidiennement et que tu apprécies sont stupides et n’ont rien compris et ne disent que des conneries » . Et le tout bien sûr sans jamais tenter de réfuter les propos de ces derniers·ères ! J’attends encore la personne qui arrivera à contredire avec des arguments concrets et sourcés les articles de Crêpe Georgette ou d'Anne-Charlotte Husson pour n’en citer que deux.

-En fait les Femens elles se foutent à poil car elles sont en manque de sexe ?
-Non, c’est pour mettre en avant leurs revendications !
-Bah moi perso je bloque sur les seins...
-Elles pointent du doigt les inégalités hommes/femmes !
-Ah bah oui j’ai vu que ça pointait, mais pas du doigt...
-Heureusement que tous les hommes ne sont pas tous pareils, sinon nos actions seraient inutiles.
-Peut-être mais le truc c’est qu’on est tous pareils

Le ton sur lequel Kriss dit la dernière phrase tend à me faire penser qu’il quitte son personnage beauf et qu’il le pense réellement. Et là, j’ai envie de sortir un gros mot pas très sympa mais je vais le faire quand même : MISANDRIE ! Bordel, ça fait du bien ! Sérieusement, messieurs, ça ne vous gêne absolument pas que quelqu’un sous-entende que vous êtes tous des gros beaufs débiles dans l’incapacité de détacher vos yeux d’une paire de seins ou de fesses ? Cela ne vous paraît pas un tout petit peu idiot, voir dégradant ? Paradoxalement, le féminisme m’a aidé à me sentir bien en tant qu’homme car il m’a enseigné que, non, on n'est pas tous des obsédés par nature mais que l’on a été éduqués ainsi par la société. Il existe pléthore d’hommes qui ne sont pas guidés uniquement par leurs pulsions sexuelles ! Sans me prendre pour exemple, car ça serait légèrement prétentieux, on peut parler d’Alda, de Fvsch ou de John Stoneberg qui a même écrit un livre contre la virilité !
Et puis l’exemple des Femens est un mauvais exemple pour plusieurs raisons : il ne s’agit pas d’une association juridiquement reconnue, elle n’a donc pas de porte-parole officiel et pas de ligne de conduite claire. Deux personnes se disant appartenir au mouvement Femen peuvent donc parfaitement tenir des discours opposés ! De plus, le mouvement est critiqué au sein même des féminismes (ici par exemple) pour différentes raisons et ne rallie donc pas l’ensemble de la cause. D’ailleurs, aucune association n’a jamais réussi à regrouper l’ensemble des personnes se déclarant féministes car, comme je l’ai déjà dit, le nombre de profils différents est trop important ! Et je finirai sur un dernier point : Kriss passe son temps à nous expliquer qu’il faut se méfier des médias traditionalistes qui déforment la réalité, dans ce cas pourquoi prendre pour exemple un groupe ultra médiatisé ?

-Admettons, changeons de sujet. Tu connais les Chiennes de garde ?
-Ça c’est un film porno ! J’ai bon ?
-On a peut-être un problème de communication...
*Un trophée est remis à la féministe pour « multiples échecs »

La fin de ce passage détruit tout ce qui aurait pu être bénéfique. Il aurait pu du coup montrer que les difficultés que rencontre le féminisme viennent des hommes qui refusent d’écouter et s’enferment dans leurs acquis (un peu comme l’auteur de la vidéo en fait). Mais la fin tend à montrer que si l’homme n’écoute pas, c’est la faute de la féministe qui s’y prendrait mal. Du coup faudrait faire comment ? Quand on gueule, on est dit agressif·ves, quand on explique on nous dit que c’est long et chiant et quand on fait rien, on nous le reproche. Au final, il n’y a pas de bonnes méthodes et, certaines fois, il faut sortir les couteaux !

Plus récemment, cette députée du PS qui veut supprimer le terme école maternelle.
-Ah mais c’est sexiste ! L’éducation des enfants n’est pas réservée aux femmes.
Avant d’être une députée, Sandrine Mazetier est avant tout une femme mais aussi une féministe mais surtout une conne !

D’OÙ ON INSULTE DES GENS PUBLIQUEMENT COMME ÇA ? Je suis navré de m’emporter comme ça mais, bordel, c’est violent quand même... Dire, sans raison aucune, qu’un personne est absolument et indiscutablement «conne» c’est excessivement irrespectueux ! Quand bien même il penserait effectivement cela, ça ne se dit pas. POINT. Allez, à la limite sur Twitter au détour d’une embrouille on s’énerve un peu et y’a des insultes qui partent, je trouve ça pas top, mais là c’est une vidéo écrite, réfléchie, tournée, montée... Il n’a même pas l’excuse d’avoir dit ça sous le coup de l’énervement, c’est grave quand même...
Et puis, une fois de plus, l’info est imprécise/incomplète. En effet le projet de madame Mazetier est de remplacer maternelle par élémentaire, ce qui correspondrait à l’enseignement qui y est prodigué.

Les mots ont le pouvoir qu’on leur donne et là, en l’occurrence, ce serait plus un compliment !

Qui ça «on» ? Chacun d’entre nous ? Mais dans ce cas à quoi servent les définitions si elles sont personnelles ? Et si c’est un «on» plus général, il serait intéressant de savoir qui donne plus de pouvoirs à certains mots et pourquoi ! *Plot twist* Ce sont souvent des hommes afin d’enfermer les femmes dans des rôles stricts et prédéfinis (à ce jour, 85% des membres de l'Académie française sont des hommes).

Quelque chose me dit que si on appelle ça l’école paternelle, c’est les mêmes qui vont gueuler.

Fichtre ! Les féministes seraient cohérents·es dans leur volonté d’égalité ? Leur but serait donc bien de ne pas inverser les rôles sociétaux mais bien de lutter pour une égalité entre les genres ? Oh mon Dieu, c’est complètement révolutionnaire !

À l’origine, juste une grosse différence sépare l’homme de la femme. La merveilleuse possibilité de porter un enfant, ce qui entraîne une musculature plus discrète, des hanches plus larges et de magnifiques seins.

Kriss confond une fois de plus sexe et genre, mais disons qu’on est habitué. Juste pour celles et ceux qui n’auraient pas lu l’article précédent (c’est pas bien !), femme et homme ne sont pas forcément liés à votre organe génital. Les femmes peuvent avoir des pénis et les hommes des vagins et donc des caractéristiques sexuelles secondaires associées.

Il nous a pas fallu longtemps à nous les hommes, dictés par nos gourdins, pour transformer ce don qu’est la maternité, en faiblesse, asservissant la femme. Apparaît ensuite les religions faites par les hommes et pour les hommes et contrôlées par des hommes.

Il parle des religions comme il parle des féminismes : comme s'il n’y en avait qu’une. Or on sait tous qu’il existe des dizaines et des dizaines de religions et il est donc impossible de dire « la religion est ceci » ou « la religion est cela » . Il faut dire de quelle religion on parle, de quel culte de cette religion et pourquoi il est comme-ci ou comme ça. Là, c’est juste taper sur les religions sans véritables raisons.

-Ah nous on lutte contre les religions, contre le port du voile islamiste !

Oui, on a compris que Kriss ne mettrait en scène que les féministes blanches radicales excluantes comme celles critiquées ici, mais, et je vais me répéter une fois de plus, pourquoi ne mettre que celles-ci en avant ? Bref, on est toujours face au même problème de représentation énervant.

Ah non non non, je dirai pas ça ! En fait vous êtes instrumentalisées.

Oui, notamment par Kriss en éludant une IMMENSE partie des mouvements féministes existants.

Pour lutter contre l’islamisation. Attends mais qui a dit que les féministes devaient être athées et anticléricales ?

Mais personne n’a dit ça ! C’est Kriss qui s’obstine à penser et montrer que toutes les féministes sont comme ça, mais c’est faux ! Il existe des féministes chrétiennes, musulmanes, juives, etc. C’est juste qu’elles ne sont pas du tout médiatisées et comme l’auteur n’a fait aucune recherche sur le sujet, il ne les connaît pas.

La religion n’est pas forcément sexiste mais son interprétation, souvent, l’est.

Car une fois de plus il n’existe qu’une seule religion ? Et quand bien même ce serait le cas, il est très complexe de déterminer ce qui appartient intrinsèquement à la religion et ce qui n’appartient qu’à son interprétation car le principe de la religion est l’interprétation de la parole divine. Donc cette affirmation est, une fois de plus, très imprécise et non expliquée.

C’est à se demander si c’est pas les féministes qui forgent le plus nos différences en luttant contre.

Et comment elles font ? Dire que les hommes et les femmes ne sont pas égaux socialement, ce n’est pas renforcer les différences, c’est simplement énoncer un fait ! Lorsque l’on fait partie de la classe dominante (à savoir l’homme blanc cis hétéro riche valide pour faire simple) il est facile d’oublier les pressions sociales subies par les autres. Mais les oublier ne signifie pas les faire disparaître, c’est simplement ne plus y faire attention. Donc lorsque Kriss voit un renforcement d’inégalité, il ne s’agit en fait que de pointer du doigt ce qu’il s’obstine à ne pas voir ou à continuellement oublier.

Il faudrait pouvoir voir ça de l’extérieur pour se faire une idée.

Ou faire de la sociologie tout simplement. La sociologie est l’étude du fonctionnement d’une société et de son évolution. Elle permet de répondre à ces interrogations.

Femmes féministes françaises, vous voulez des combats louables ? Forcez l’Eglise catholique à ordonner des femmes prêtres, ça diminuerait la pédophilie !

Le magnifique mansplaining (traduit par le néologisme mecspliquer/mecsplication) ! Si vous voulez des explications poussées c’est par là mais pour faire simple le mansplaining, c’est lorsqu’un homme décide d’expliquer à une féministe (ou plus généralement à une femme) comment elle doit se comporter pour être considérée comme telle, le tout sur un ton paternaliste et légèrement condescendant, bien sûr ! Et puis merde, faudrait arrêter avec ces parallèles entre prêtre et pédophilie, j'ai beau avoir cherché, je n'ai trouvé aucun rapport de statistiques disant que les prêtres sont plus pédophiles que les autres professions. De plus, ça entretient un cliché misandre selon lequel l’homme devrait baiser et que si ce désir n’était pas satisfait, il n’hésiterait pas à l’assouvir, et ce même avec des enfants. Merci de la vision de l’homme dépravé et incapable de se contrôler, ça fait plaisir !

- Damn ça parle de ma religion ici !

- Ah tiens un Pemf sauvage apparait

- Oui je me permets juste de m'offusquer avec toi car tu avoueras qu'il est fort bon de s'offusquer à plusieurs ! Je vais faire court mais c'est quelque chose qui m'énerve souvent dans ce genre de discours : pourquoi FORCÉMENT la religion catholique ? Vous pouvez pas aussi imaginer des femmes rabbins, des femme imams, des femmes bonzes ? Au delà de ça, d'où cela réglerait les problèmes de pédophilie ? Et d'ailleurs, pourquoi est-ce la seule chose que l'on retient du catholicisme ? Ah oui je sais ! Parce que c'est la seule chose dont parle les grands médias que dénonce régulièrement Kriss ! Et des femmes pédophiles ça n'existe pas ? Damn les femmes sont au delà de tout crime en fait ! La preuve ! Pureté totale ! D'ailleurs, le catholicisme est une religion qui a beaucoup recours à l'aide des laïcs et donc aux femmes d'après mon expérience personnelle, sans compter sur les ordres monastiques qui, je le rappelle, sont également ouverts aux femmes. Sans elles l'Eglise se serait déjà effondrée depuis au moins 40 ans, au contraire c'est grâce à elles notamment qu'il y a eu une réelle modernisation *Mère Thérésa au hasard*. Donc c'est clairement pas sur le catholicisme en particulier qu'il faut porter des accusation sur ce point.

- Merci Ipemf pour cette intervention !

-Un plaisir !

Fermez le claque merde du faux prophète sexiste BHL et de son livre de chevet pro-viol et pro-pédophile !

Et re-mansplaining ! Mais, ne soyons pas mauvaise langue, c'est dur de bien choisir votre combat féministe !

Ça c’était juste histoire de lui glisser une quenelle 2013.

-Non Duno ! Ne réponds pas à cette phrase ! Je t’assure que si tu le fais, ça va être le bordel !
-Mais Pemf, je ne peux pas laisser passer ça !
-Tu le dois Dudu ! L’affaire Dieudonné, c’est vraiment trop polémique, frais et complexe pour que tu te lances là-dedans !
-Je peux même pas glisser deux-trois petites piques qui laisseraient sous entendre ce que je pense de ce personnage et de Kriss par la même occasion ?
-NON ! On va se faire péter la face !
-Bon bah tant pis... M’enfin, sachez juste que cette phrase explique pas mal de trucs selon moi...
-Qu’est-ce que je t’avais dit ?
-Oh ça va !

*je tiens à préciser que ces allégations de censure de ma part sont entièrement fausses ! Quoi que...*

Surveillez vos rangs, vous vous faites vous-mêmes mauvaise presse ! Tant que certaines se mettront en scène comme des objets, une partie de la gente masculine continuera à les prendre pour tel.

Ouais, j’avoue ! C’est complètement la faute des féministes si les médias parlent plus des Femens que des Dé-chainées ! Et puis faudrait dire à tous·tes les immigré·es de surveiller leurs rangs parce qu’à la télé, ils disent que y’en a qui brûlent des voitures ! Et en plus, comme il dit comment faire pour surveiller ces rangs et empêcher les gens de parler, c'est encore plus productif comme remarque !

Tant que les misogynes violents trouveront des Rihannas à tabasser, ils continueront d’exister.

Culpabilisons les femmes plutôt que d’éduquer les hommes à ne pas être violent ! C’est tellement plus simple que de se rendre compte que l’éducation genrée (c’est-à-dire, par exemple, offrir à Noël un pistolet à un garçon et une poupée à une fille) et les injonctions à la virilité posent problème !

Y’a tellement d’hommes biens célibataires alors que les gros cons sont toujours accompagnés.

On est ici face à la manifestation de la plainte du « Nice guy » . À ce propos, je vous ordonne de lire les articles de L’Elfe et plus précisément celui-ci, sa suite, la suite de la suite et la suite de la suite de la suite. Si vous souhaitez en savoir plus, il y a aussi cet article faisant le lien entre ce problème et la récente tuerie en Californie.

Le problème réside peut-être dans notre grande difficulté, à nous les hommes, de vous comprendre, vous les femmes. Par exemple, vous aimez la virilité qu’offre le port de la barbe mais vous aimez aussi qu’on soit bien rasés pour vous embrasser.

Il est en train de dire que toutes les femmes sont d’accord sur des critères de beauté, donc forcément subjectifs... Permettez-moi d’être perplexe. Et puis le sous-entendu «Les femmes, elles sont grave reloues, LOL» ce n'est pas super pertinent comme base d’argumentation...

Le féminisme devrait d’abord être un combat de proximité.

Vu l’amour qu’il a l’air de porter aux femmes et au féminisme, vous comprendrez que je n’ai pas spécialement envie de nouer une relation de proximité avec lui. De plus, ça veut dire quoi combat de proximité ? Distribuer des tracts dans la rue ? Ou parler de sujets qui nous concerne directement ? Dans le premier cas, peu de chance qu’on soit écouté·es et dans le second, bah c’est déjà le cas ! C’est juste que Kriss ne fait même pas l’effort de chercher plus loin que les Femens !

S’il vous faut, mesdames, la journée de la femme pour exister, c’est que déjà dans votre entourage, y’a un problème.

S’il nous faut une journée internationale des droits de la femme pour se rappeler qu’il existe des inégalités entre les hommes et les femmes, c’est déjà que dans notre société y’a un problème.

Chez moi, la journée de la femme, on lui pisse dessus en famille. Je n’attends pas ça pour être courtois, galant, aimant et faire ma part de ménage.

Ouais, cool story ! Le fait est que ce n’est pas le but du 8 mars. Le but du 8 mars est de rappeler que, socialement, la femme est déconsidérée par rapport à l’homme, ce dont Kriss ne parle jamais ! C’est quand même fort de parler de féminisme sans jamais évoquer le sexisme !

Donc c’est contre-pied, elle paye le restaurant et au lieu de lui tenir la porte, je finirai la soirée en lui tapant sur la gueule sur une chanson de Rihanna.

«Parce que les violences conjugales, c’est rigo-drôle !» Ou du moins c’est comme ça que je perçois cette phrase.

Enfin là je fais le malin mais c’est pas moi qui porte la culotte à la maison...

Oui et ? Ça veut dire quoi ? Que ça l’empêche d’avoir des propos misogynes et une vision biaisée du féminisme ? Ce serait un genre d’excuse ? Mais ça ne change rien au propos !

Et, maintenant que la vidéo est finie, je vais répondre aux objections que j’ai déjà reçues vis-à-vis de ma démarche.

« Nan mais c’est de l’humour/du second degré ! »

J’ai déjà parlé de l’humour ici mais je vais en remettre une couche car c’est l’argument utilisé par Kriss lui-même pour justifier son propos. Je vais poser une simple question : et alors ? Parce que Kriss a inséré des passages à volonté humoristique dans ses vidéos, ça modifierait radicalement son propos ? J’ai fait exprès de supprimer ces passages humoristiques pour ne conserver que l’argumentation et on voit que l’argumentation ne tient pas ! Et puis l’humour a toujours transmis des messages politiques ! Combien de fois j’ai vu des personnes me sortir le fameux « On peut rire de tout mais pas avec n’importe qui » sans qu’elles ne comprennent que le sketch dont il est issu est clairement politique puisque positionné contre le FN? L’humour est au service du propos et le propos ici est erroné, c’est ce que j’ai tenté de démontrer dans mes deux articles !

« Nan mais il ne pense pas ce qu’il dit, c’est de la provocation ! »

Je ne vois vraiment pas ce qu’il y a de provocant dans ces vidéos. Non réellement, je trouve ces vidéos tellement calquées sur une vision commune et fausse des problématiques qu’il aborde que c’en est presque triste... La preuve en est du nombre de clichés qu’il débite sans aucune argumentation. Cela peut paraître provocant mais c’est juste ce que toute personne non renseignée sur le sujet pense. De plus, pourquoi dire quelque chose qu’il ne pense pas ? Cela voudrait dire que pour comprendre la vidéo il faut l’interpréter ? Mais une fois de plus comment savoir que notre interprétation est la bonne ? Sur un sujet aussi polémique et politique, s’il est nécessaire d’interpréter pour comprendre, navré de la dire ainsi mais c’est que la vidéo est mal écrite...

Si d’autres interventions se manifestent dans les commentaires, j’éditerai l’article pour y répondre, aussi n’hésitez à réagir.

Pour finir, j’aimerais m’adresser directement à Kriss au cas où, par miracle, il lirait cet article. Kriss, j’ai rien contre toi. J’ai vu chacun de tes épisodes de Minute Papillon et je trouve que les sujets que tu abordes sont intéressants. C’est pour ça que je suis attristé à chaque fois que tu sors une bêtise ou une blague discriminatoire, comme ça arrive souvent. J’espère sincèrement que tu prendras le temps de répondre et qu’on pourra discuter de ces aspects qui gâchent une émission dont le concept est vraiment cool ! En tout cas, sache que je n’ai jamais cherché à être insultant ou méchant envers ta personne et au plaisir de te voir dans les commentaires ou sur mon Twitter.

La dernière vaut aussi pour toute personne ne s’appelant pas Kriss cela dit ! Et n’oubliez pas de vous cultiver, ça ne prend pas beaucoup de temps !

Duno

Duno

Fondatrice de la Colonie et souvent vindicative. Jeux vidéo, politique et musique sont mon quotidien et ma principale source d'inspiration.
Vous pouvez me contacter sur Twitter et par mail.

Les derniers articles par Duno (tout voir)

5 thoughts on “[DTFIS] Critique De La Vision Du Féminisme De Minute Papillon Partie 2

  1. MON DIEU MERCI. Je veux que cet article fasse le tour du monde. Tu ne voudrais pas faire la même chose avec ses vidéos sur l’humour ? Ô toi qui a la patience de te confronter à l’intolérance et l’inculture crasse de Kriss (oh, ça fait une allitération, hé) ? :D
    Nan, bref, en vrai, merci pour cet article. Je désespérais de trouver une critique constructive des pires vidéos de ce garçon, et je n’avais pas la force morale de m’y attaquer moi-même. Alors merci.

  2. Je pensais pas qu’il arriverait à faire mieux que la dernière fois, mais… Il l’a fait. Il est trop fort ce type, lui “il en a” pour reprendre sa terminologie.

    Encore une fois, merci, c’est VRAIMENT pas évident de réussir à développer une argumentation constructive (je ne parlerais même de contre-argumentation vu le niveau du propos initial) face à une telle montagne d’ignorance, d’arrogance et de mépris.

  3. En ce qui concerne le “viol islamique” je l’ai compris comme “le viol est un acte forcé, le voile est un acte forcé, donc je peux faire un parallèle entre voile et viol”. Ah oui j’ai pas dit que c’était particulièrement brillant.

  4. Si on devait s’arrêter sur toutes les vidéos de ce type, on aurait un article jusqu’à la fin de notre vie… Mais c’est vrai que ça ferait du bien !

  5. Je suis ultra choquée par la phrase sur les pédophiles quand on sait la difficulté qu’on les victimes des femmes pédophiles à être entendu…

    Et je suis restée bouche bée en lisant “Tant que les misogynes violents trouveront des Rihannas à tabasser, ils continueront d’exister.”. C’est tellement ignoble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *