[DTFIS] Critique De La Vision Du Féminisme De Minute Papillon Partie 1

J'ai vraiment l'impression que le titre de mon article est aussi obscur que certains titres de comics, mais peu importe ! Ceci dit, bonjour à tous et toutes ! Il y a de cela maintenant plus d'un an que Kriss, auteur de l'émission Minute Papillon, a posté deux vidéos sur sa vision du sexisme et du féminisme. Je souhaite aujourd'hui revenir sur ces deux vidéos et expliquer pourquoi, selon moi, elles sont remplies d'imprécisions, voir d'erreurs.

Cependant, avant de commencer, je me dois de préciser 2-3 choses. Tout d'abord, je n'ai strictement rien contre Kriss. En effet, si j'ai choisi de critiquer ces vidéos, c'est parce qu'il s'agit, d'une part, d'un bon support pour appuyer ma pensée et, d'autre part, d'un excellent exemple d'une pensée ultra-présente dans nos sociétés et qui m'énerve. Ainsi, pour dissiper tout malentendu sur un éventuel jugement envers Kriss, je vais vous recopier les scripts de ces deux épisodes et les commenter partie par partie. Je me suis quand même permis de supprimer les passages de sketch qui n'apportaient rien au propos ou sur lesquels je n'avais rien à dire. De plus, n'ayant pas accès aux scripts écrits, je ne rétablis la ponctuation que selon l'intonation de Kriss. Vous pourrez ainsi en toute impunité me reprocher d'être imprécis et de ne prendre que les passages qui m'arrangent ! Elle n'est pas belle la vie ?
Après cette introduction, il est donc temps de visionner la première des deux vidéos incriminées et de commencer la critique proprement dite ! Attention cependant certains propos tenus relèvent de la misogynie la plus crasse, soyez prévenu·es.

La parité, l'égalité des sexes, des idées somme toute modernes, mais de moins en moins bien exploitées.

Je pourrais presque arrêter mon article ici. Cette première phrase résume parfaitement tout ce qui ne va pas dans la vidéo. Nous avons tout d'abord une confusion sexe/genre qui va poser problème tout du long. En effet homme et femme ne sont pas des sexes mais des genres. Et voici une vidéo d'une vidéaste que j'aime beaucoup qui l'explique très bien :

Pensez à activer les sous-titres !

Si vous souhaitez d'autres infos sur le sujet, allez lire ça !
Et cette confusion est une des preuves que Kriss n'a pas fait de recherches un tant soit peu poussées (voir pas du tout) avant de parler du sujet. Or comment est-il possible de se construire un avis sur un sujet que l'on ne maîtrise pas ? D'ailleurs, une preuve de ça est la seconde partie de sa phrase mais comme il va passer le reste de la vidéo à l'expliquer, je ne vais pas épiloguer dessus tout de suite.

Rien qu'en politique, imposer une parité homme/femme revient à enfreindre les droits de l'Homme ! Et de la Femme ! Quand une personne se présente aux listes électorales, elle le fait en tant qu'individu et les votants doivent faire abstraction de ses caractéristiques sociales, culturelles ou religieuses et voter pour les idées de cet·te individu·e !

Je ne sais pas dans quel monde vit Kriss mais, dans le mien, très peu de personnes votent uniquement en se basant sur les idées. Justement, les caractéristiques physiques jouent un rôle très important dans l'image que l'on donne. La preuve avec les caricatures qui ont toutes pour but d'appuyer sur une, ou plusieurs, particularités physiques. De plus, socialement, la femme n'est pas l'égale de l'homme et imposer une parité lui permet une visibilité médiatique qu'elle n'aurait pas autrement. Et encore, même des mesures comme cette loi ne résolvent pas tous les problèmes. La preuve avec ce rapport qui montre bien que les postes à responsabilité comme maire ou sénateur sont toujours majoritairement occupés par des hommes. De plus, même dans les milieux féministes que je côtoie, il y a des personnes qui s'interrogent sur cette loi. Il ne faut pas avoir fait 10 ans d'études pour se rendre compte que le problème est plus profond que ça. Mais ça prend du temps de changer les mentalités donc, en attendant, on applique les mesures applicables et celle-ci en est une.

Alors pourquoi vouloir nous imposer des caractéristiques sexuelles au nom de la parité homme/chatte, euh homme/femme ? Ça revient à nous dire que la femme n'est pas l'égale de l'homme, qu'elle est différente !

Je passerai volontairement outre la remarque réduisant la femme à son vagin sans réduire l'homme à son pénis (confusion sexe/genre + misogynie) mais vous demanderai de noter qu'il critique le fait qu'imposer la parité sous-entend que les hommes et femmes sont différents. Vous verrez, c'est important pour la suite.

Finalement, c'est une forme de ségrégation pourtant combattue par celles ayant voulu la parité.

Ah bon ? Vraiment ? Apporter une visibilité médiatique, c'est de la ségrégation ? Je suis moyennement convaincu... De plus, à l'entendre, on dirait qu'il n'existe qu'un seul type de féminisme. Il y aurait LE féminisme auquel toutes les féministes adhèrent. En fait, dans la réalité, c'est un peu plus complexe. Il existe des dizaines et des dizaines de courants féministes qui sont apparus, ont disparu ou ont évolué au cours du temps ! Chaque courant se détache des autres par ces idées et tous les courants ne souhaitent pas imposer une parité ! En fait, il est presque impossible de parler DU féminisme ou DES féministes car il existe trop de profils différents.

Et c'est comme ça qu'on se retrouve avec une seule liste dans certaines petites villes. Super démocratique !

Et donc il ne se demande pas quelles sont les raisons de cet état de fait ? On sait qu'il y a plus de femmes que d'hommes en France (Source) donc comment expliquer qu'il y en ait moins en politique ? Justement, ce constat, plutôt que d'accabler le féminisme, tend à montrer que les oppressions sexistes en terme de carrières professionnelles sont excessivement ancrées !

Ce n'est pas en imposant la femme qu'elle se révélera !

Peut-être pas en effet. Cela dit, comme je viens de l'expliquer, ne pas l'imposer revient à ne jamais la voir. Vaut-il mieux être imposée ou invisibilisée (oui navré de vous imposer ce néologisme barbare) ? Faudrait demander leur avis à des femmes mais je doute qu'elles choisissent la seconde option. Cependant si Kriss a une quelconque solution pour pallier aux inégalités qu'il pointe du doigt, je suis prêt à l'entendre. Mais jusqu'à preuve du contraire sa vidéo n'en propose malheureusement pas...

L'égalité des sexes pure et dure est une utopie sans fondements ! Si y'a deux sexes, c'est bien pour qu'ils soient différents !

Vous vous souvenez lorsque je vous ai demandé de retenir que Kriss critiquait l'argument des différences entre les hommes et les femmes ? Pourquoi changer d'avis moins de deux minutes après ? Du coup, il pense qu'il est légitime de considérer différemment un homme et une femme ou pas ? De plus, en quoi l'égalité est une utopie sans fondements ? Que ce soit une utopie, ça relève d'un certain pessimisme mais je peux le comprendre. Par contre, le fait qu'elle soit sans fondement, j'ai du mal. Ça voudrait dire quoi ? Que ma pensée féministe n'a aucun intérêt ? Tout comme toutes les pensées féministes de l'Histoire ? Je suis moyennement convaincu. D'ailleurs procédons à une petite permutation voulez-vous ? Je sais que l'on ne peut comparer des oppressions entre elles mais imaginons qu'il ait dit : « L'égalité entre les blancs et les noirs est une utopie sans fondements ! Si y'a deux races, c'est bien pour qu'elles soient différentes ! ». D'une part dire ça revient à dire qu'il n'y a que des noirs et des blancs (tout comme il n'y aurait que des hommes et des femmes) et d'autre part, ça sonne quand même très très raciste non ? Il est donc étrange que cet argument soit raciste en parlant des races mais pas sexiste en parlant des sexes/genres.

Si la femme devient un homme bis, autant se couper les couilles et devenir prêtre !

Non pas du tout ! Le but du féminisme (ou du moins celui que je côtoie et dans lequel je me retrouve) est de laisser le choix à chacun d'assumer son genre et de faire en sorte que l'on ne considère pas différemment un homme d'une femme ou d'un·e inter-genre. L'argument de Kriss me rappelle un peu les meilleures argumentations de la Manif pour tous (sauf les gens tolérants mais qu'importe) à base de : « Ils veulent couper la bite à nos fils et les greffer sur nos filles ! » avec des affiches toujours de bon goût.

Affiches LMPT

 

Ou alors, suite logique, il faudrait bannir la galanterie.

Oui, je suis complètement d'accord ! Je citerai même cet article de Crêpe Georgette : « Je renonce à la galanterie pour la politesse qui s'applique à tout le monde. »

De plus, là où les hommes usent de galanterie, les femmes usent de solidarité féminine. Donc la balance ne penche pas souvent du côté des hommes.

Hein ? Qu'est-ce que ça vient faire là ? Le sexisme est une oppression sociale vécue continuellement, ça n'a aucun rapport avec ce que tu dis. Quel est le lien logique entre pleurer sur son sort parce que les femmes sont pas très gentilles et les nombreuses inégalités dont j'ai déjà un peu parlé ? Genre (ah non merde, faut plus utiliser cette expression) les écarts de salaire ou le harcèlement de rue pour prendre des trucs ultra-connus.

Et lors d'un naufrage, ça peut plus être les femmes et les enfants d'abord !

En effet, il me paraît logique que ce soit les personnes fragiles d'abord, c'est-à-dire les enfants, les handicapés, les malades chroniques, etc. Il existe des centaines de femmes possédant une force physique plus importante que la mienne et donc je serais plutôt inutile dans cette situation. Mais une fois de plus, le sujet est excessivement détourné.

Olalala, parce que des revendications débiles, y'en a eu depuis qu'est rentré en scène la féministe !

Là, c'est le moment où j'ai un peu commencé à perdre patience tout en comprenant où Kriss voulait en venir. Laissez-moi vous expliquer de manière plus claire : l'idée de Kriss est d'appuyer les côtés qu'il n'apprécie pas du féminisme sans jamais nuancer son propos ou même s'être renseigné (ou alors il est tombé sur les pires sites de Google). Ainsi, on va ressortir de cette vidéo avec ce qu'il considère comme les pires aspects du féminisme, sans jamais parler des bons aspects. Par exemple ici, pourquoi ne parler que des revendications qu'il trouve débile ? Si ce n'est pas débile on s'en fout ? C'est clairement de la décrédibilisation de cet ensemble de mouvements.
En fait, j'ai l'impression qu'il fait le procès de la féministe dite « Féministe ™ » mais pourquoi le faire ? Ça a déjà été fait ici et par une féministe. Donc quelqu'un qui connaît le milieu et peut donc le critiquer avec des arguments qui ne reposent pas sur des préjugés véhiculés par une image médiatique ! Cette vidéo de Kriss est le procès d'un concept qu'il ne connaît pas et ne maîtrise pas. Du coup, je me demande véritablement quel intérêt possède cette vidéo, à part être le reflet d'une pensée ambiante malheureusement ignorante du sujet...

La féministe c'est un peu ce qu'on a fait de moins bien en sexe féminin mais avec une grande gueule.

Voici la parfaite illustration de mon propos précédent : ceci est un cliché éculé et récurrent à propos des féministes... Je n'ai même pas la force de répondre et puis d'autres l'ont déjà très bien fait à ma place dans cette FAQ du féminisme.

Alors bien sûr, je ne parle pas de ces grandes dames qui se sont battues pour les droits de la femme comme Simone Veil !

Une fois de plus, on observe un cliché assez récurrent lorsque l'on parle du féminisme qui est : « Avant il était normal d'être féministe mais aujourd'hui ça ne sert plus à rien !» Pour répondre à cela, je vous conseille l'excellent article d'Anne Charlotte Husson ici.

Je parle de la féministe de base, cette chieuse en mal d'amour !

Vous savez, je m'efforce régulièrement d'expliquer en préambule de mes articles les mots que je vais utiliser et qui pourraient être interprétés d'une façon qui desservirait mon propos. Étant donné que Kriss ne prend pas cette peine, je me pose la simple question suivante : C'est quoi une féministe de base ? Et si elle n'est pas de base, elle est quoi ? Il y aurait des féministes premium ? Ça n'a pas de sens ! Et au-delà de ça les remarques à base de « T'es mal baisée donc féministe », c'est vraiment bas comme argumentation. Une fois de plus pour une réponse à cette idiotie, je vous renvoie à la FAQ du féminisme évoquée précédemment.

La féministe dévalorise la femme et n'est même pas aimée par celle-ci.

LA féministe. On est passé de "la féministe de base" à "la féministe". Ainsi il entretient la confusion entre les féministes qu'il considère comme inutile et l'ensemble des mouvements. Mais bon, vous commencez à comprendre que c'est assez récurrent dans son discours. Et puis ça devient vraiment prévisible comme argumentation, la FAQ du féminisme y répond une fois de plus à cet argument ! Sisi je vous assure ! La preuve ! C'est pour moi une preuve que cette vidéo n'apporte rien de neuf et n'est qu'un ensemble de clichés et de maladresses déjà vus de nombreuses fois ailleurs !

Un peu comme le syndicaliste dévalorise son emploi en pensant que travailler le moins possible l'aide à le conserver.

Comparer des oppressions entre elles est un exercice risqué, voire casse-gueule, voire impossible. En effet, il serait faux de dire que les oppressions sociales subies par les femmes sont les mêmes que celles subies par les personnes en situation de précarité. Même la femme la plus riche au monde subit du sexisme, tandis que l'homme le plus pauvre du monde non (ou du moins pas de la même manière, j'en parle ici). Et j'en profite au passage pour dire que, de la même façon, il est problématique de hiérarchiser les oppressions en gageant que certaines seraient « plus graves » mais je m'éloigne du sujet.

La féministe doit s'ennuyer, elle ne peut pas s'empêcher de se battre pour des broutilles.

Donc l'égalité entre les hommes et les femmes c'est des broutilles. Merci de cette pensée véritablement progressiste ! Merci infiniment !

Avant 1979, tous les ouragans portaient des noms de femme. Mais le cyclone tropical féministe a débarqué ! A partir de maintenant vous utiliserez des noms d'hommes une année sur deux !

Je suis navré mais il s'agit au mieux d'un manque flagrant de précisions, au pire de désinformation pure et dure. Comme on peut le lire dans cet article ce n'est pas le « cyclone tropical féministe », donc sous-entendu toutes les féministes, qui est à l'origine de ce changement. Il s'agit d'une association appelée Women's liberation movement (souvent abrégé Women's Lib') qui a jugé sexiste les adjectifs donnés aux ouragans. Je m'explique, il était courant de donner des noms de femmes aux ouragans car ils étaient décrits comme "fantasques" ou "capricieux", avec une façon "d'errer sans but" et "de changer fréquemment d'avis". Vous reconnaîtrez, j'espère, le caractère sexiste de ces descriptions.

Tu parles d'un combat de merde... Elles ont que ça à foutre cette bande d'hystérique ?

Alors là, je suis véritablement et sincèrement navré, mais je ne peux m'empêcher de m'énerver, ne serait-ce qu'un tout petit peu. En effet, il s'agit d'un des arguments qui m'énerve le plus parmi toutes les conneries que j'ai pu lire depuis que je fréquente Internet. A chaque fois que je le croise, ça finit comme ça :

Ça a donné d'ailleurs lieu à diverses divergences d'opinion assez violentes au sein même de La Colonie, pour vous dire à quel point je peux m'énerver. Cette idée reçue est celle disant que lorsque l'on se bat pour une cause, on ne peut pas se battre pour autre chose en même temps. Ce que sous-entend Kriss ici est que celles (et ceux peut-être, j'avoue ne pas avoir poussé mes recherches jusque-là mais j'en doute) ayant osé dire que les qualificatifs que j'ai cités précédemment étaient sexistes s'en foutaient de tous les autres combats féministes. Donc en gros, je ne pourrais pas être féministe et libriste et antiracisme et pour les droits LGBTQIA+ et anarchiste et... Et même en dehors de ça, appliquer des principes de féminisation de la langue dans mes articles ferait que je m'en contre-branle des inégalités salariales, du droit à l'IVG, du harcèlement, etc. C'EST STUPIDE ! Nan et puis bon, moi aussi je pourrais être aussi méprisant que Kriss a dire : "Parler du féminisme, tu parles d'une idée de merde... Il a vraiment que ça à foutre cet espèce d'abruti ?" Cependant, ce n'est pas ce que je pense et ce serait véritablement insultant. Donc, moi je ne me le permets pas. Oh ! Et, devinez quoi ! L'argument de l'hystérie a aussi été décortiqué dans la FAQ, céty pas formidable ?

Hystérique qui vient d'utérus, donc le propre de la femme.

Oui, justement, ça en dit assez long sur l'état d'esprit des penseurs de la langue française et de ceux ayant créé ce terme. C'est un peu comme la règle du masculin qui l'emporte sur le féminin dont je vous rappelle l'origine : en 1767 Nicolas Beauzée, écrivait : « Le genre masculin est réputé plus noble que le féminin à cause de la supériorité du mâle sur la femelle. » Un siècle plus tôt, son confrère le père Bouhours expliquait que, « lorsque les deux genres se rencontrent, il faut que le plus noble l'emporte ».

Ah, on me signale une intervention intéressante de Koukarus :

Pour le coup, le terme hystérie ne vient pas de la langue française mais du grec ancien. C'était une maladie qu'ils supposaient purement féminine puisqu'elle consistait à un déplacement de l'utérus dans le corps de la femme et lorsque celui-ci atteignait le cœur, qu'ils pensaient être le siège de l'esprit, provoquait des "humeurs" qui expliqueraient les sauts d'humeur justement.

Cela dit, je laisse quand même mon paragraphe, car même si l'exemple de l'hystérie n'est pas bon, la critique reste valable d'après moi.

La féministe du XXIème siècle veut devenir un bonhomme avec des grosses corones !

Source ? Explication ? Pourquoi ? Comment ? Est-ce que ? Je suis sincèrement perdu, d'où tire-t-il cette conclusion ? Comment peut-il savoir ce que veulent les féministes vu que le reste de la vidéo tend à montrer qu'il n'a pas compris grand-chose au mouvement ? Et puis non, le féminisme ne veut pas inverser les rôles (cf la FAQ, oui j'insisterai jusqu'à la mort avec cette FAQ !), le but est justement de permettre à chacun de s'assumer comme il/elle en a envie ! Le féminisme (ou du moins, une fois de plus, celui qui me plaît et que je côtoie) c'est la prise de conscience de la nature de la virilité et de la féminité, pas un renversement des valeurs ! Une fois de plus, j'ai l'impression d'entendre la Manif pour tous (enfin presque tous, enfin pas beaucoup de monde quoi).

Et essaie de nous enfoncer ses idées à grand coup de tampons hygiéniques dans la gueule.

Bah non, elle affirme son avis et ses idées que Kriss se refuse obstinément à écouter...

En fait, la femme c'est un homme dénué de testostérone, de bestialité et de soif de pouvoir. En gros tout ce qui fait de nous les hommes, des primates. Je ne vois pas pourquoi la femme veut l'égalité des sexes alors qu'elle est plus évoluée que nous. Y'a des choses immuables, on pissera toujours le plus loin et la femme restera la plus belle créature de Dieu. Ouais bon après y'a des femmes qui ont trop de testostérone/poil au menton et c'est ce qui en fait des féministes.

Vous vous souvenez quand je parlais de misandrie ? Bah ici c'en est un exemple flagrant et la preuve que n'est pas misandres celles et ceux qu'on croit ! Il compare l'homme à un singe et la femme à une perfection ! Non, mille fois non, l'homme et la femme doivent être considérés équitablement ! Et puis les défauts qu'il attribue aux hommes sont également critiqués par les féminismes, et ce, depuis des années ! L'égalité ce n'est pas pisser le plus loin, c'est permettre aux femmes de vivre comme elles l'entendent sans se faire emmerder par le sexisme !
Et la dernière phrase pue la transphobie aussi mais je ne suis même pas étonné... Oh et on assiste à une autre intervention de Koukarus:

C'est faux du point de vue de l'évolution. Le sexe masculin, et surtout le chromosome y, est un caractère dérivé de l'ancêtre des chromosomes x et y. C'est ce qui explique par exemple pourquoi les hommes ont des tétons.

Merci Kouka !

En raison de la longueur déjà assez importante de cet article, je vais m'arrêter ici et ferai la critique de la seconde vidéo dans un prochain article qui ne devrait pas tarder (je fais ce que je peux, promis) ! Donc n'oubliez pas que vous pouvez commenter ou me suivre sur Twitter et cultivez-vous, ça maintient l'esprit critique en bonne santé !

Duno

Duno

Fondatrice de la Colonie et souvent vindicative. Jeux vidéo, politique et musique sont mon quotidien et ma principale source d'inspiration.
Vous pouvez me contacter sur Twitter et par mail.

Les derniers articles par Duno (tout voir)

3 thoughts on “[DTFIS] Critique De La Vision Du Féminisme De Minute Papillon Partie 1

  1. Waouh… Je ne connais absolument pas ce type, mais il enfile les clichés et les arguments éculés comme des perles ! C’est un virtuose !

    Superbe exemple de mansplaning, il a de quoi remplir un bingo féministe à lui tout seul :

    http://cafaitgenre.org/2012/07/14/bingo-feministe-et-mansplaining/

    Et le pire, c’est qu’il se croit sans doute très subversif et “politiquement incorrect”, alors qu’il ne fait que reproduire mot pour mot le discours dominant…

    Bref, merci pour ce décryptage, vous avez bien du courage de vous confronter à tant d’indigence !

    • Merci de ton commentaire, ça me fait super plaisir :3

      Effectivement je n’ai pas parlé de la notion de mansplaining qui aurait pu être intéressante à aborder, my bad ! Cela dit je trouve ça vraiment dommage que Kriss ait parlé de féminisme parce que les vidéos où il maîtrise son sujet sont bien moins pires (même si son humour ne me convient pas toujours). Mais malheureusement sa seconde vidéo sur le sujet ne relève que très peu le niveau de celle-ci…

      • je ne suis pas d’accord. pour moi, Kriss critique le féminisme contre l’homme et non pour la femme. Il établi sont point de vue depuis sa vie, dans laquelle il respecte les femmes et où elle sont l’égale de l’homme. De la même maniere, je fais des blagues sur les noirs et les arabes alors que la majorité ne m’as rien fait, seul les fouteurs de merdes me font chier. Les féministes hystériques me font chier tandis que les femmes qui ne sont en rien agressives ont mon plus grand respect. Le problème vient surtout de la différence entre ce que dénonce certains groupes, et ce que nous pensons. Si nous pensons la même chose, je te dis que tu me fais chier, parce que ton discours est enregistré et accepté par moi depuis toujours

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *