[Comics] Superior Spider-Man Tome 1 Mon Premier Ennemi

Hey, bonjour à tous. Pour une fois, notre calendrier est bien fait puisque c'est cette semaine qu'est sorti The Amazing Spider-Man 2 au cinéma. Je vais en profiter pour continuer les reviews de la nouvelle collection Marvel Now en vous parlant cette fois de Superior Spider-Man.

Superior, ius,oris : adjectif latin, comparatif de superius : plus au-dessus, plus haut, plus élevé

Otto Octavius, plus connu sous le nom de Docteur Octopus, est parvenu à échanger son corps avec celui de Peter Parker. En effet, le vieillard mourant a voulu échapper à son destin et la solution qu'il a trouvé pour ça est de voler celui de sa Némésis, Spider-Man. Il se retrouve donc avec tous les pouvoirs et les souvenirs de son ennemi, dont la célèbre maxime : « Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités » tandis que Peter, prisonnier du corps d'Octavius, meurt dans l'indifférence générale. C'est ainsi que s'est terminé le numéro 700 de la série The Amazing Spider-Man.

C'est bien du sang. Extrait de Superior Spider-Man #1

C'est bien du sang.
Extrait de Superior Spider-Man #1

Le numéro 1 de Superior Spider-Man débute, lui, sur un autre constat : Otto va désormais se comporter en super-héros tout en tentant de surpasser son prédécesseur en devenant un meilleur Spider-Man que lui. Le Spider-Man supérieur (Superior Spider-Man en anglais). Pour se donner les moyens de ses ambitions, il a recours à des méthodes beaucoup plus expéditives et ce sont les Sinister Six, son ancienne équipe, qui en feront en premiers les frais. De plus, il néglige les petits larcins qui ne sont pas dignes de lui et préfère se concentrer sur les gros coups tout en n'oubliant pas de convoquer la presse pour glorifier son image. Et... ça marche, la population le soutient, les journaux font son éloge et même J.M. Johnson, l'ancien rédacteur en chef du Daily Bugle et l'actuel maire de New-York, a désormais à la bonne ce nouveau spidey qui se pose en juge, juré et bourreau.

Cette série me faisait très peur. À l'annonce du nouveau statut quo, Dan Slott, le scénariste de la série depuis 2010, avait promis de « diviser Internet en deux ». C'est effectivement ce qui s'est produit mais les deux parties étaient loin d'être égales, la plus grosse considérant la nouvelle série comme une purge. Pour ma part, j'ai vraiment pris plaisir à lire Superior. Alors d'accord, le pitch ne casse pas des briques, c'est même le moyen le plus banal de faire un scénario original de Spider-Man. Un héros plus violent et plus impulsif, c'est déjà le postulat de départ des arcs avec le costume noir ou de la série Scarlet Spider. *Je rappelle que la phrase d'accroche de cette dernière est : « Tous les pouvoirs, aucunes des responsabilités »* Pourtant, j'aime l'idée d'abandonner la routine du héros un peu looser qui n'est pas capable de pérenniser une seule de ses relations de peur de voir l'élue de son cœur souffrir à cause de ses choix de vie ou encore du jeune adulte qui n'arrive pas à progresser dans sa vie professionnelle parce qu'il se doit de sauver quelqu'un quelque part. Même si cette représentation est peut-être plus un cliché que je me fais de la série que ce qu'elle n'est vraiment.

Concernant l'édition française, on a le droit au même travail réalisé que pour les autres tomes de la collection Marvel Now, à savoir cinq numéros ainsi que leurs couvertures auxquelles s'ajoute un récapitulatif des couvertures des sept cents numéros d'Amazing. Celles-ci sont un peu anecdotiques puisque la taille empêche d'en profiter pleinement mais puisque le tout est compris dans un format cartonné pour le prix de 15€, c'est négligeable. Du point de vue graphique *je me rend compte que je n'insiste jamais assez sur la partie graphique*, les dessins sont réalisés non pas par une mais deux personnes. Ryan Stegman se charge des trois premiers numéros et Guiseppe Camuncoli s'occupe lui des quatrième et cinquième. Leur travail est efficace, ils ne cherchent pas à être photo-réalistes et c'est tant mieux. Mais surtout, la transition entre les deux se fait naturellement, histoire de ne pas sortir de l'histoire.

Voilà, je vous conseille vraiment de vous laisser tenter par ce tome qui reste malgré tout une bonne aventure de Spider-Man même si ce n'est pas celui que l'on connaît qui se cache sous le masque. Bon, il est maintenant temps de faire un peu d'auto-promotion. Si vous voulez en savoir plus sur les autres tomes de la collection Marvel Now, vous pouvez trouver nos critiques d'All-New X-Men et d'Uncanny Avengers en suivant les hyperliens. Bonne journée à vous et n'oubliez pas de vous cultiver, ça empêche d'avoir une araignée au plafond, quoique.

Koukarus

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *